Recherche

Accueil / CDoc / Recensions / Situations violentes à l’école : comprendre et agir

Si vous lisez cet ouvrage, vous n’y couperez pas : vous dépasserez la simple indignation et vous saisirez la prodigieuse complexité de ces actes de violence qui surviennent dans les classes et les écoles.

Emmené par les auteurs, instituteurs au départ, vous déconstruirez maille après maille l’écheveau d’une situation de violence décrite minutieusement, une des douze situations réelles rapportées et travaillées en groupes, lors de formations qu’ils organisent auprès d’enseignants. Leur méthode originale d’analyse de ces situations consiste à en dresser la « courbe de température » selon deux axes : en ordonnée, l’intensité de la situation (« D’après vous, c’est grave, pas grave, plus ou moins grave ») ; en abscisse, son déroulement chronologique.

Chaque groupe construit ainsi sa propre vision analytique de la situation, en choisissant les moments précis où la violence apparait, se développe ou se calme, ces moments que les auteurs nomment « seuils » et qui pointent les changements dans la violence, par exemple lorsqu’elle passe du verbal au physique. On parvient ainsi à dessiner une courbe où l’on identifie clairement les moments précis où l’engrenage de la violence s’enclenche, les points de bifurcation où les acteurs auraient pu opérer d’autres choix et faire autre chose, ou autrement. Il s’agit alors d’imaginer d’autres possibles, d’autres manières de faire.
Cet exercice pratique, décrit pas à pas par les auteurs, vous entrainera dans une problématisation intelligemment structurée et remarquablement référencée sur les causes profondes de la violence scolaire. J’en retiens deux : les relations avec les familles et la pédagogie appliquée aux groupes, dont l’analyse est particulièrement fine et pertinente, même si le langage devient quelquefois un peu hermétique lorsqu’il use du jargon sociopsychologique. D’autres éléments, issus directement du fonctionnement de la société française, sont moins utilisables chez nous, comme la loi, les procédures et les partenaires, mais ils restent intéressants par le rapport à la loi, aux règles et aux autres que les auteurs établissent.

Tout au long de ces 200 pages, vous découvrirez en filigrane combien le métier d’enseignant est non seulement riche et complexe, mais surtout politiquement capital puisqu’il applique auprès des enfants et des jeunes le principe éthique premier de l’éducabilité, y compris dans l’indispensable maitrise de la violence.

Sous la direction de R. CASANOVA, H. CELLIER, B. ROBBES, J.P. BAGUR, Situations violentes à l’école : comprendre et agir, Hachette Éducation, 2005.