Recherche

Il était une fois un Petit Indien qui avait trois jambes.
« Hou Hou !, criaient en chœur les Grands Zéleveurs de vaches en donnant des coups d’éperons à leurs chevals, qu’il est vilain le petit trépied, et qu’il se complique la vie, alors que yaka et suffide ça fait que deux, que c’est bien assez et qu’on a toujours fait comme ça ! »
Un jour que les chevals zavaient pas envi et que les vaches non plus, les Grands zéleveurs couraient derrière à s’époumoner en criant des yakas et des suffides. Mais peine perdue, rien à faire, zavaient pas envi, ni les chevals ni les vaches.
Les lassos étaient pleins de nœuds et les clôtures montraient leurs brèches. « C’est les chevals qui sont pas bien dressés, huralient les Grands Zéleveurs. Et on nous za filé des vaches folles en plus, qu’ils pleuraient ! »
Petit Indien, lui, rigolait bien car il tenait Conseil. Quoi de neuf ? Chacun il dit pourquoi ça va pas et qu’ils zont pas envi. Et que c’est vrai après tout, on n’est pas des bœufs. C’est là que Petit Indien rappelle qu’il a trois pieds et que politique vaut bien un fromage !
Et où zétaient les chevals et les vaches des Grands Zéleveurs ? Chez Petit Indien ! Et ils zavaient toustes signé la lettre pour qu’on en finisse avec cette histoire de bœufs !
Les Grands Zéleveurs donnaient de grands coups de bottes et juraient mais il était tard et tout le monde est parti se coucher.
Sauf Petit Indien. Bien campé sur ses trois jambes, il veillait, lui. Fallait préparer le stage « Petit Indien à trois jambes » pour les Grands Zéleveurs. Il y avait plein des nouveaux zinscrits. Et pour trois jambes, faudrait bien trois stages !