Recherche

Accueil / CDoc / Recensions / « Tous peuvent réussir ! Partir des élèves dont on n’attend rien »

Cet ouvrage collectif présente la recherche-action d’une équipe d’enseignants membres du mouvement ATD Quart Monde, enseignants de la maternelle aux classes de post-baccalauréat, dans tous les types d’éta- blissements ou filières d’enseignement général, profes- sionnel ou spécialisé.
«  Enseigner est un métier de rencontres... Rencontrer, c’est descendre d’un piédestal illusoire, c’est se laisser interroger, c’est devenir interdépendant » ou « Enseigner est aussi un métier de liberté : liberté de refuser l’échec d’un enfant, liberté d’affirmer que tous les enfants, tous les jeunes peuvent accéder à un savoir émancipatoire, li- berté d’être des chercheurs qui veulent trouver des péda- gogies donnant à tous les élèves une égale dignité ». Ces phrases enthousiasment.
L’engagement de ces enseignants auprès de per- sonnes très pauvres les a poussés à faire évoluer leur pratique pédagogique en classe. « Ne pas prévoir l’exclu- sion, ne pas calculer l’échec, c’est se dire : comment je fais en termes pédagogiques pour que celui qui est le plus sus- ceptible de quitter ma salle avant la fin de l’année reste ? »
Au niveau méthodologique : un premier entretien suivi d’un entretien d’explicitation permet à l’ensei- gnant de faire émerger le savoir tacite, celui qui fait qu’il saisit l’opportunité, l’instant décisif, le kairos, pour exécuter le geste opportun. Chaque participant a analysé l’ensemble des entretiens y compris les siens. L’approche réflexive et dialogique permet d’explorer, de décrire et d’expliciter l’intelligence de la pratique, les savoirs cachés.
Nous voici emportés dans la lecture de récits forts, des récits de progrès, de réussite. L’analyse réflexive identifie le kaïros : les gestes, les postures, les paroles que l’enseignant a dû improviser, décider dans l’instant et sans lesquels il n’y aurait pas eu de réussite, savoirs d’action tirés de l’expérience de ces enseignants mili- tants d’ATD Quart Monde. Les savoirs d’action sont classés en sept domaines, subdivisés en trois savoirs d’action, postures pédagogiques levant des obstacles à la réussite. Il ne s’agit pas d’une boite à outils, la réflexion des enseignants, seuls et collectivement, est fondamen- tale, le regard porté sur la personne quelle qu’elle soit doit évoluer.
Deux renversements fondamentaux à opérer : faire de chaque enfant un auteur, un créateur et passer de la compétition à la coopération. La formation des ensei- gnants est essentielle : leurs compétences reposent sur une disposition à agir qui se construit progressivement dans l’expérience. Il s’agit d’une éthique éducative en acte. «  Mener une recherche sur sa pratique est l’un des plus puissants leviers de formation. » Ce livre insiste sur «  l’intérêt qu’il y aurait à briser l’isolement des jeunes enseignants par des petits groupes d’accompagnement en pratique réflexive. » Cgé ne dit pas autre chose !

Régis Félix, Tous peuvent réussir ! Partir des élèves dont on n’attend rien, Éditions ATD Quart Monde — Chronique sociale, 2013.