Recherche

Accueil / CDoc / Recensions / Et si ça nous arrivait...

« Imagine : c’est la guerre. Non pas en Irak ou en Syrie, quelque part très loin, mais ici, en Europe, en France, chez nous. » « Et si aujourd’hui, il y avait la guerre en France... Où irais-tu ? »
Janne Teller a écrit « Guerre » comme une invitation à se mettre dans la peau d’un réfugié.
« Toi, tu es toujours entier, mais tu as sans cesse la peur au ventre. »
C’est un récit avec lequel l’auteure tente de nous faire sentir la guerre plutôt que de nous l’expliquer.
« Des réfugiés qui ne savent pas vivre avec la chaleur. Non, pas un pays ne veut de ces décadents venus de l’autre rive de la Méditerranée. De ces libres penseurs qui ne feront que pervertir les moeurs des bons croyants. Ces hommes là ne peuvent pas non plus travailler. Ils ne parlent pas l’arabe et ne sont pas habitués à trimer. Les réfugiés euro- péens ne savent rien faire d’autre qu’être assis à un bureau et brasser du papier. »
Il est intéressant d’observer comment l’auteure prend l’angle des stéréotypes et les inverse. De cette façon, nous sommes piqués au vif. Le récit suscite une réaction pri- maire et ça marche.
Ce petit livre rythmé d’illustrations graphiquement épurées, mais parlantes, aborde toutes les questions liées à l’immigration, l’identité, l’exclusion, la fuite, l’exil et surtout : la survie.
Il est avant tout destiné à ceux qui trouvent inconcevable et même inimaginable de devenir un jour réfugiés. Un bon moyen de se décentrer, de faire le pas de côté qui permet de voir, mieux voir et surtout d’agir en respectant l’autre. Et ce n’est pas bateau même si c’est un peu galère...
La 1re version de ce texte est parue en danois en 2001 et quatorze années plus tard, la version a été adaptée au contexte français. Allons plus loin et adaptons-le de façon imaginaire au contexte belge. Un outil qui peut faire levier !
Et pour les plus jeunes, sur le même sujet, il y a « Flon- Flon et Musette », l’album d’Elzbieta paru en 1998.
Jane Teller, « Guerre – Et si ça nous arrivait ? », Éditions (Les Grandes Personnes), 2015.