Recherche

Accueil / Évènements / Évènements 2017 / CPU* : un modèle d’excellence pour l’enseignement qualifiant ?

CGé vous invite à ses Apéros de l’éducation

Ces rendez-vous nouveaux rassemblent des acteurs de et autour de l’école pour débattre de questions qui ouvrent notre système scolaire à plus d’égalité.
Quatre fois l’an, à l’heure de l’apéro du soir, CGé vous propose une ou plusieurs courtes conférences suivies d’un temps d’échange puis d’un moment convivial où l’on noue des liens et prolonge les discussions …

Pour savourer son prochain Apéro de l’éducation, CGé vous invite à réfléchir à la différenciation. « CPU* : un modèle d’excellence pour l’enseignement qualifiant ? »


On ne cesse de le dire, il faut revaloriser l’enseignement qualifiant : lutter contre le décrochage scolaire et le redoublement, permettre que les élèves choisissent positivement leur filière - et non suite à une relégation, et offrir une formation de qualité qui déboucherait sur de l’emploi.

Pour avancer dans cette direction, en 2011, la ministre Simonet a mis en place la certification par unité (CPU). Dans cette formule, les deux dernières années de la formation qualifiante sont découpées en unités de formation de quelques mois, capitalisables, que l’on peut aussi faire valoir sur le marché de l’emploi ou dans un autre lieu de formation. Très vite, des sections de mécanique automobile, de soins esthétiques et de coiffure ont basculé dans ce système, avec des résultats discutés.

De nouveaux profils de certification voient ou vont voir le jour. Le Pacte pour un enseignement d’excellence prévoit de généraliser le système à l’ensemble du qualifiant, alors que différents acteurs (notamment les syndicats et CGé) réclament un moratoire et une évaluation avant toute généralisation.

Il est temps de faire le point : quels sont les effets de la CPU en termes d’organisation, d’évaluation, d’autonomie dans le travail des enseignants ? La CPU permet-elle une réelle mobilité des élèves ? Quels sont ses effets sur les contenus de la formation ? Quels impacts sur l’insertion professionnelle des élèves ? Encourage-t-elle une vraie qualification ou favorise-t-elle des interruptions de formation précoces avec des morceaux de “qualification” en poche ?
Bref, la CPU contribue-t-elle vraiment à la revalorisation de l’enseignement qualifiant ?

Pour répondre à ces questions, CGé invite Christine Champagne, enseignante, Christine Maron, directrice d’école, toutes deux travaillant en CPU depuis plusieurs années, et Joseph Pirson, chercheur et directeur honoraire, à croiser leurs regards.
Dans la mesure où l’actualité politique le permettra, des représentants du cabinet se joindront au panel pour répondre à vos questions et interpellations.
Madame Nathalie Levaux, (conseillère de Madame la Ministre pour l’enseignement qualifiant) et Fabrice AERTS-BANCKEN, (Chef de cabinet adjoint & Coordinateur Cellule Enseignement) représenteront Madame la Ministre Marie-Martine SCHYNS (Ministre de l’Education et des bâtiments scolaires -Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles)

Le mercredi 4 octobre 2017 – de 18h00 à 20h00 (Accueil 17h30)
« CPU* : un modèle d’excellence pour l’enseignement qualifiant ? »
Avec
- Christine Champagne (enseignante)
- Christine Maron (directrice d’école)
- Joseph Pirson (chercheur et directeur honoraire)

Centre culturel de Schaerbeek

Rue de Locht 91, 1030 Schaerbeek, Belgique
CPU* = certification par unité

Vidéo

Pièces jointes