Accueil / CDoc / Recensions / Trop classe  ! Enseigner dans le 9-3

Cent-vingt-quatre pages pour plus de trente ans d’une riche carrière d’institutrice puis de directrice d’une école Freinet en Seine–Saint-Denis.
À travers de courts billets tantôt amusants, tantôt percutants, Véronique Decker se souvient des enfants des milieux populaires de cm et de cp, tout en s’indignant de l’abandon des zep par les pouvoirs publics.
Au fil des pages, son livre brosse le portrait d’une enseignante qui décide de lutter plutôt que de chercher à partir, comme tant d’autres. Quoique…
En tout cas, ces enfants oubliés de la République restent en mémoire, tout comme son indignation du traitement que l’on inflige aux Roms, nombreux dans les bidonvilles (sic) de son quartier.
Mais, elle loue aussi la pédagogie Freinet qui l’a animée toutes ces années, la collègue inspirante ou encore le travail d’équipe, défendant la vision d’un métier collectif, éthique et chevillé au corps.
C’est donc avec une implacable lucidité et beaucoup d’humour qu’elle raconte son combat et ses élèves, le tout sans fausse modestie ou héroïsme. Et il y a plus de punchlines dans ces cinquante-sept textes que dans tout le répertoire de ntm  ! En prennent, par exemple, pour leur grade, le fils Montessori devenu biznessman, les syndicats éparpillés, les architectes qui ont été capables de créer de telles banlieues ou les politiques qui ajoutent du malheur au malheur en coupant drastiquement les moyens… Elle rappelle ainsi combien le métier est fait de luttes : l’ouverture de son école la nuit pour des familles jetées dehors, au grand dam des autorités, ou encore, l’invention des Bip, ces brigades d’intervention poétique composées de petits qui s’en vont dans la ville taguer de leurs textes les panneaux restants des élections, lors de la très convenable semaine de la poésie. Tout un symbole.
Enfin, on rit — parfois jaune — avec elle de sa vieille 4L orange, des malentendus avec les parents, de son profond dodo lors de la sieste des petits, des improbables acronymes du système français ou encore des poux qui gambadaient sur les portemanteaux.
Des textes forts à lire à la suite ou à picorer. De quoi repartir au combat jusqu’à une retraite sans cesse repoussée.

V. Decker, Trop classe  ! Enseigner dans le 9-3, « N’autre école », édition Libertalia, 2016.