Recherche

Accueil / CDoc / Recensions / Résoudre des problèmes : pas de problèmes !

C’est dans une collection qui s’intitule « Math et sens » que cet ouvrage [1] vient de paraître. Il s’adresse aux 8/10 ans et, comme son titre l’indique, s’intéresse à la résolution de problèmes mathématiques.

Dans l’introduction, les auteures (toutes trois travaillant au Service de Pédagogie expérimentale de l’Université de Liège) précisent qu’elles ont retenu quatre étapes dans le processus de résolution de problèmes.
La première étape est celle de « la représentation du problème ». Soit par le dessin, soit par la formulation écrite. Elles proposent différents énoncés qui touchent principalement aux nombres et aux opérations et elles montrent les résultats d’expériences menées dans des classes en précisant l’organisation des séquences.
La seconde étape est celle de « la résolution proprement dite du problème ». Elles précisent que résoudre un problème, « ce n’est pas seulement trouver la bonne démarche de résolution » mais c’est aussi désapprendre des stratégies superficielles et de présupposés. Résoudre un problème, « ce n’est pas toujours trouver une seule bonne réponse ». Dans certains cas, il s’agit d’une « traduction de la représentation » alors que, dans d’autres, c’est « une recherche de stratégie originale ». Là aussi, les auteurs présentent de nombreuses séquences d’activité ainsi que leur organisation et les résultats d’exploitation dans les classes. À côté des questions de nombres, on trouve également des questions géométriques et des questions relatives aux grandeurs.
La troisième étape est celle de « la communication de la solution ». Comme elles le précisent, c’est plus qu’écrire seulement le calcul et la réponse ou compléter une phrase à trous. Cette partie est à nouveau présentée comme les précédentes. À chaque étape, les auteurs donnent également « des outils méthodologiques » pour l’enseignant.
La quatrième étape est celle de « la vérification de la démarche de résolution ». Ce qui « n’est pas seulement relire le travail » ni « seulement vérifier la justesse des calculs effectués », mais un processus continu qui s’exerce tout au long de l’activité.

Cet ouvrage relié avec des anneaux est facile à utiliser, il propose des activités, donne des pistes de travail et d’analyse, apporte une clarification utile pour l’enseignant et le pédagogue. Il restera à ne pas oublier que résoudre des problèmes n’est pas une activité qui se suffit à elle-même, que les problèmes doivent être bien pensés et agencés pour conduire à l’apprentissage d’un concept donné. Il ne faut pas oublier non plus que la résolution de problèmes doit être couplée à une bonne structuration et construction d’éléments théoriques pour être efficace quant à l’apprentissage de savoirs constitués.

notes:

[1Isabelle DEMONTY, Annick FAGNANT, Michèle DEJONG, Résoudre des problèmes : pas de problèmes !, de Boeck, Bruxelles, 2004.