Recherche

Commandes & Abonnements

Il faut « partir d’eux »... Voilà que Traces fait dans le pédagogiquement correct maintenant, profère des prescriptions éculées, gluantes de bonnes intentions, bourrées d’inférences idéologiques contradictoires qui permettront à chacun de s’y retrouver. Encore un peu et on se croirait dans Prof ou Entrées libres…

Partir d’eux, mais pour aller où ?! On peut partir d’eux, de leurs demandes, de l’expression suscitée de leurs « besoins » pour n’aller nulle part. On peut partir de leurs représentations et s’y enfermer pour conforter des affirmations identitaires. On peut partir d’eux et y rester, camper dans le familier pour éviter l’exigence. On peut partir d’eux, des interprétations qu’on se fait de leurs manques, de leurs défauts, de leur malêtre pour les corriger et les normaliser. On peut partir d’eux, de leurs difficultés, de leurs fautes pour simplifier, découper, réduire et les réduire. On peut « ravaler le désir à la demande » [1], le cognitif à l’affectif, la reconnaissance à la complaisance, le comportement à la personnalité, l’incompréhension à l’incapacité…

On peut partir de Martin [2], « de ses temps et de ses conditions », de son refus de tout ce qui n’est pas son image, et de Dan [3] qui « veut toujours être le premier partout », mais il sera alors difficile de partir en même temps de tous les autres. On peut partir de tous ceux qui ne sont pas issus « des familles complices des délits d’initiés de la culture scolaire » [4], mais alors on n’est plus dans le pédagogiquement correct, on est dans le politiquement incorrect. Partir de certains et pas d’autres, ou différemment en tout cas, c’est briser le tabou de l’égalité des chances qui justifie les inégalités de résultats.

Partir d’eux, oui, de la logique de leurs erreurs, et leur donner les outils pour dé-re-construire. Partir d’eux, d’où ils sont, de leurs soucis et pas de leurs demandes convenues. Partir d’eux et rester avec eux, les emmener ailleurs, loin, loin d’eux, sans les trahir. Partir d’eux, de leur distance à l’implicite scolaire et imposer à tous des consignes explicites et complexes. On n’est plus dans le pédagogiquement correct, mais dans le didactiquement très difficile : au travail !

notes:

[1Extraits d’articles publiés dans ce dossier.

[2Extraits d’articles publiés dans ce dossier.

[3Extraits d’articles publiés dans ce dossier.

[4Extraits d’articles publiés dans ce dossier.