Recherche

Commandes & Abonnements

Quand ma mère, voulant stigmatiser le déclin moral révélé par les attitudes et habitudes de certains, déclare : « Autant les lâcher tous dans un pré », c’est de la calomnie pour les bovins !
Depuis tout petit, je me demande comment on arrive à garder un troupeau entier de vaches, avec trois à quatre fils barbelés. Un seul fil suffit quand il est électrifié ! Quelques coups bien mis avec le pied ou les cornes sur un piquet pourraient le faire vaciller. En s’appuyant sur les fils, le taureau d’une tonne pourrait se débarrasser de la clôture et la vache folle pourrait sauter au-delà sans difficultés. Est-ce, au rebours de la chèvre de Monsieur Seguin, la rationalité qui conduit les quadrupèdes à des comportements de chevaux bien connus pour être amis des hommes ? On n’est-ce que par idiotie des bêtes ?
Les êtres humains sont bien plus complexes, ils ont survécu à l’implacable lutte évolutive qui en a usé parmi les plus costauds. Même des dinosaures ! Mais les créatures humaines sont si complexes qu’elles sont fragiles, déboussolées. Ou pire... Elles pètent les plombs, elles déjantent. Pour se rassurer, elles imaginent des clôtures mentales. Elles inventent des dieux qu’elles vénèrent, comportement schizophrène de créateurs qui se prennent pour des créatures. Elles cherchent des repères, se fient parfois à des gourous, suivent des maîtres, se plient aux règles, réclament plus d’autorité.
L’autorité ! Une nécessité vitale au même titre que manger ou boire ? On passe de l’autorité du père à celle de l’enseignant, on s’en remet à l’autorité du juge, on confie l’autorité au mandataire, on se réfère à l’autorité du spécialiste. On est sous l’autorité de...
Ou on l’exerce... Ce qui veut dire être à la fois : père, gendarme, juge, référent, instructeur. Plus encore : être patient mais ferme, souple mais tenace, tolérant mais intraitable. Un travail difficile quand les barrières vacillent sous les coups de butoir du « tout permis » et du « tout, tout de suite ».
Loin des rêves aussi incantatoires que stériles d’un passé glorieux où l’autorité était naturelle et peu bafouée, TRACeS explore quelques pistes pour aujourd’hui...

SOMMAIRE

- À fond les manettes ! de Stéphane LAMBERT
- La force de la rédaction de Jacques CORNET
- Cas d’école d’Alain DESMARETS
- Du vol à la réparation d’Annick BONNEFOND
- Faire autorité, rendre auteur de Noëlle DE SMET
- Une trame et des champs de Noëlle DE SMET
- Une autorité juste de Bruno DE HALLEUX
- Thomas de Stéphane LAMBERT
- Le miroir et la gueule de Miguel LLOREDA
- Brassage d’autorités de Noëlle DE SMET (propos recueillis auprès de Ben HAMIDOU)
- Autorité, autoriser, s’autoriser en formation d’adultes d’Anne CHEVALIER
- Méandres de Catherine BUBHINDER
- Le retour de l’autorité de Jacques LIESENBORGHS

Impolitique

Écoles et foulards : le pourrissement de Michel STASZEWSKI

Saga

Article 1 de Myriam ELIAT

Démarche

L’essentiel est invisible d’Alain DESMARETS

Numéro sur commande à CGé (3,20€), mouvement sociopédagogique, 02/2183450 ou traces@changement-egalite.be.