Recherche

Commandes & Abonnements

Les formations représentent une facette importante du travail de la C.G.E. En collaboration avec des organismes de formation ou à la demande d’institutions (écoles, associations,...), la C.G.E. réalise chaque année des formations à date fixe ou à la demande.


Apprendre la démocratie et la vivre à l’école

La démocratie est un processus en perpétuelle construction, une suite d’essais, d’erreurs et de réajustements et qui ne peut répondre à une conception normative où toutes les règles seraient définies d’avance. C’est dans cet esprit que nous concevons l’éducation à la démocratie à l’école.

Au cours de la formation, les participants auront l’occasion de :

  • s’interroger sur le sens de la démocratie et de l’éducation à la citoyenneté ;
  • réfléchir à l’instauration de démarches démocratiques dans la vie de la classe et de l’école ;
  • prendre conscience que certaines pratiques d’apprentissage peuvent véhiculer des pratiques démocratiques ;
  • découvrir ou d’affiner les pratiques des différents conseils ;
  • réfléchir à la mise en place d’un cadre, des limites et des règlements dans une perspective de l’apprentissage de la démocratie.

Formatrices : Anne Chevalier (C.G.E.), Güllü Simsek (C.G.E.)
Public : Enseignants du fondamental
Durée : 3 jours

Avec l’U.V.C.B. Hainaut
Lieu : La Louvière
Dates : 20 janvier 2003, 18 février 2003, 21 mars 2003
Inscriptions : U.V.C.B., tél. : 02/733.76.17


Sensibilisation aux pratiques de la Pédagogie Institutionnelle

Organiser la coopération, travailler les conflits, susciter le désir d’apprendre

Dans nos classes où les apprentissages se font de manière plus ou moins active, nous sommes confrontés à du quotidien qui peut entraver le fonctionnement général et les modalités d’apprentissage. Des valeurs qui nous importent sont mises à mal : respect mutuel, prise en compte de chacun, respect du matériel, des lieux, des règles de civilité. Les identités d’enseignants et d’apprenants en vacillent !

Les pratiques de la Pédagogie Institutionnelle (P.I.) peuvent améliorer cet état de fait, voire le transformer radicalement. En construisant, avec les jeunes, des rapports plus clairs à l’espace, au temps, à la prise de parole, aux règles, aux responsabilités, aux autres et aux savoirs, il devient possible de gérer des groupes plus ou moins difficiles.

Les techniques et l’éthique de la P.I. proposées pendant ces trois jours de sensibilisation permettront de :

  • apprendre à lire des situations conflictuelles ou non, à mettre en place des dispositifs qui favorisent la mise en projet d’un groupe, son implication dans les apprentissages et des façons de réguler les conflits ;
  • prévenir la violence en faisant émerger de la loi et du désir d’apprendre ;
  • analyser les situations quotidiennes complexes mises en jeu dans l’apprentissage en groupe, afin de trouver des pistes de réponses adéquates et inventives ;
  • conduire efficacement des temps d’organisation collective en classe et/ou de soutenir des jeunes dans cette conduite.

Chaque participant sera amené à se confronter au travail coopératif en participant à la réalisation d’une mini-production écrite, socialisable. Le groupe sera ainsi amené à résoudre, dans un cadre préétabli, les problèmes d’organisation, de moyens, de structures, de circulation de la parole, de répartition des pouvoirs, de prise en compte du désir de chacun.

Formatrice : Noëlle De Smet (C.G.E.)
Public : enseignants
Durée : 3 jours
Lieu : Bruxelles

Avec l’I.S.P.B
Dates : 07 janvier 2003, 23 janvier 2003, 14 février 2003
Inscriptions : I.S.P.B., tél. : 02/626.96.95

Avec la F.P.E. Bruxelles et Brabant Wallon
Dates : 24 octobre 2002, 18 novembre 2002, 03 décembre 2002
Inscriptions : F.P.E. Bruxelles et Brabant Wallon., tél. : 02/663.06.57

Avec la F.P.E. Liège
Dates : 25 octobre 2002, 19 novembre 2002, 27 novembre 2002
Inscriptions : F.P.E. Liège, tél. : 04/230.57.24

Avec l’Intermouvement Pédagogique - G.P.O.
Dates : 22 octobre 2002, 08 novembre 2002, 28 novembre 2002
Inscriptions : Intermouvement Pédagogique, tél. : 02/414.07.57


Enseigner dans une classe interculturelle

Pour proposer des apprentissages sources de sens, il est important de bien connaitre nos élèves. Dans les démarches d’apprentissage et les activités scolaires, peuvent se manifester des difficultés, des conflits, des étonnements, des freins qu’on attribue parfois aux cultures et aux positions sociales des apprenants.

L’objectif de la formation est d’identifier les différentes composantes de l’interculturalité dans le cadre scolaire, en référence à diverses disciplines issues des sciences humaines, afin de tenter d’innover dans nos pratiques. Ainsi nous proposons de :

  • clarifier les concepts de base (culture, identité, sujet, apprentissage, interculturel, intégration, rapport au savoir,...) ;
  • percevoir l’impact des dimensions sociales et culturelles sur les démarches d’apprentissage ;
  • identifier les différentes fonctions des cultures, donner sens aux manifestations d’autres cultures que la nôtre ;
  • pouvoir situer, analyser l’acte pédagogique en tenant compte du sujet apprenant, de ses conditions sociales et culturelles d’existence, de la position sociale et culturelle de sa famille et des conflits identitaires pouvant en résulter ;
  • identifier l’intérêt et les pièges des démarches interculturelles.

Formatrice : Güllü Simsek (C.G.E.)
Public : enseignants du fondamental
Lieu : Bruxelles
Durée : 4 jours

Avec l’Intermouvement Pédagogique - G.P.O.
Dates : 09 décembre 2002, 19 décembre 2002, 09 janvier 2003, 24 février 2003
Inscriptions : Intermouvement Pédagogique, tél. : 02/414.07.57

Avec l’U.V.C.B. Bruxelles
Dates : 06 février 2003, 17 mars 2003, 07 avril 2003, 05 mai 2003
Inscriptions : U.V.C.B., tél. : 02/733.76.17


Écrire en classe...

Vivre des ateliers d’écriture pour donner le goût et les compétences de l’écriture

L’écriture n’est pas le résultat d’un don mais d’un travail. L’écriture n’est pas seulement un acte individuel mais aussi un acte collectif parce qu’il s’enrichit des autres, auteurs reconnus ou non.

Écrire n’est pas réservé au cours de français, à l’exercice de rédaction. C’est un acte large, riche, nécessaire dans tous les cours et dans la vie tout court...

Mais pour avoir envie de proposer aux élèves des activités d’écriture, il faut aussi s’y exercer pour soi, en toute sécurité, avec l’appui du groupe et la possibilité de s’essayer.

Dans les ateliers d’écriture que nous proposons, nous revisiterons l’écriture comme travail, comme acte socialisable, comme approche de la réalité, comme soutien de la pensée.

Les participants seront donc mis en situation d’écriture, à l’intérieur d’ateliers construits autour de divers thèmes et problématiques (choisis parmi un stock, en fonction du public) et en utilisant, outre les mots et le papier, des matériaux divers.

Chaque atelier est suivi d’une analyse réflexive permettant de faire part du vécu, de rassembler les outils utilisés et de pointer les problématiques rencontrées. Un moment sera vécu pour observer la complexité du rapport à l’écriture et l’origine possible des difficultés rencontrées par les élèves, surtout dans les milieux populaires.

Formatrice : Noëlle De Smet (C.G.E.)
Public : enseignants

Avec l’Intermouvement Pédagogique - G.P.O.
Dates : 16 janvier 2003, 07 février 2003, 18 février 2003, 24 février 2003
Inscriptions : Intermouvement Pédagogique, tél. : 02/414.07.57

Avec la F.P.E. Hainaut
Dates : 13 janvier 2003, 04 février 2003, 27 février 2003
Inscriptions : F.P.E. Hainaut, tél. : 065/35.26.96

Avec l’I.S.P.B.
Dates : 04 novembre 2002, 12 novembre 2002, 26 novembre 2002, 12 décembre 2002
Inscriptions : I.S.P.B., tél. : 02/626.96.95


Développer des compétences... Oui, mais lesquelles et comment ?

Depuis quelques années, des décrets ont fixé les compétences à acquérir en fin de cycles.
Cela change-t-il notre pratique en classe ?

Au cours de la formation, les participants seront invités à :

  • réfléchir sur leurs représentations de l’apprentissage et aux implications de celles-ci sur leurs pratiques ;
  • expérimenter des séquences d’apprentissage de type constructiviste à partir d’une situation-problème ;
  • analyser les apports et les difficultés de ce type de démarche ;
  • réfléchir sur la construction des savoirs en lien avec les compétences ;
  • créer des séquences d’apprentissage qui mettent en œuvre des compétences ;
  • envisager l’évaluation de ce type d’apprentissage.

Il ne s’agira pas de s’attarder sur l’inventaire des compétences et ce qu’elles recouvrent mais de mettre en place une méthodologie d’un apprentissage par compétences.

La formation sera interactive : les participants vivront des situations qu’ils analyseront ensuite. Les apports théoriques seront articulés à des exercices pratiques.

Formateurs : Anne Chevalier (C.G.E.), Michel Staszweski (C.G.E.), Rudi Wattiez (C.G.E.)
Public : enseignants du secondaire
Durée : 3 jours

Avec la F.P.E. Liège
Dates : 16 janvier 2003, 13 février 2003, 13 mars 2003
Inscriptions : F.P.E. Liège, tél. : 04/230.57.24

Avec la F.P.E. Namur - Luxembourg
Dates : 06 février 2003, 20 mars 2003, 08 mai 2003
Inscriptions : F.P.E. Namur - Luxembourg, tél. : 081/25.03.82


Formation à l’éducation au développement

« L’éducation au développement vise à promouvoir chez les citoyens une réflexion analytique et critique sur notre société et les rapports Nord-Sud : mieux comprendre la réalité qui nous entoure pour mieux agir dessus. Elle cherche à susciter des changements de valeurs et d’attitudes sur les plans individuels et collectifs de façon à rechercher les bases d’un monde plus juste, dans lequel ressources et pouvoir sont équitablement répartis. » [1]

Les Magasins du Monde-OXFAM et la Confédération Générale des Enseignants (C.G.E.) organisent une journée de formation à l’éducation au développement. Celle-ci est ouverte à tous et gratuite.

Nos objectifs :

  • découvrir ou redécouvrir les principes de l’éducation au développement au travers de nos pratiques et de nos expériences ;
  • interroger les pratiques d’éducation au développement, notamment à l’école ;
  • expérimenter et analyser des outils existants, notamment les outils pédagogiques d’Oxfam.

Public : Enseignants dans le fondamental, le secondaire ou le supérieur ; animateur, professionnel ou bénévole dans les ONG ou le secteur associatif.
Les intervenants : Des formateurs d’adultes ayant une pratique d’enseignement et une réflexion sur l’éducation au développement, travaillant pour la C.G.E. ou les Magasins du Monde-OXFAM.

Pour rendre cette formation accessible au plus grand nombre, nous l’organisons dans 12 lieux différents tout au long de cette année scolaire 2002-2003 :
- Liège, le jeudi 16 janvier 2003 ;
- Nivelles, le mardi 21 janvier 2003 ;
- Arlon, le jeudi 23 janvier 2003 ;
- Dinant, le jeudi 06 février 2003 ;
- Huy, le jeudi 13 février 2003 ;
- Marche, le mardi 11 mars 2003 ;
- Wavre, le jeudi 20 mars 2003 ;
- Charleroi, le mardi 1er avril 2003 ;
- Verviers, le mardi 29 avril 2003 ;
- Tournai, le mardi 13 mai 2003.

Inscriptions : Eric Allaer, Magasins du Monde-OXFAM sis rue Michiels, 7a à 1180 Bruxelles, tél. : 02/332.01.10, E-mail : eric.allaer@mdmoxfam.be


FCC
(Formation en Cours de Carrière)
_enseignement secondaire non confessionnel

FOCEF
(Formation Continuée des Enseignants du Fondamental)
enseignement fondamental catholique

FPE
(Formation Permanente des Enseignants)
enseignement secondaire et supérieur libre

IP/GPO
(Intermouvement Pédagogique)
enseignement fondamental tous réseaux

UVCB
(Centre de formation enseignement de l’Union des Villes et des Communes de Belgique)
enseignement fondamental non confessionnel

ps:

Pour connaitre le prix d’une formation, veuillez vous référer à l’organisme qui la propose.

Pour tout autre renseignement complémentaire, veuillez contacter Monsieur Jocelyn PETIT à la C.G.E. :
- soit par téléphone au 02/218.34.50,
- soit par E-mail au cge.bxl@cfwb.be,
- soit par courrier postal à la C.G.E. sis Chaussée de Haecht, 66 à 1210 Bruxelles.

notes:

[1(Extrait de la Charte du RED Nord-Sud, Principes de l’éducation au développement)