Nous contacter sur place

  • du 16 au 22 aout 2020
    N° : 0493 64 44 65

Accueil / Formations et conférences / Rencontres Pédagogiques d’été 2020 / Freinet, Decroly, Montessori et après ?

Maud DELEPIERE
Assistante en sciences de l’éducation (ULB) ; maitre-assistante psychologie, pédagogie (HE2B)

Elsa ROLAND
Chercheuse, assistante et maitre de conférences en science de l’éducation (ULB) ; professeure invitée (HE2B)

Amina TALHAOUI
Chercheuse et assistante en sciences de l’éducation (ULB) ; enseignante primaire

Descriptif

Depuis une dizaine d’années les écoles se revendiquant alternatives se multiplient en FWB. Reprenant à leur compte des idées de pédagogues de l’éducation nouvelle tels Decroly, Freinet, Montessori ou encore Steiner sont-elles adaptées aux problématiques sociétales contemporaines ? N’existe-t-il pas d’autres mouvements qui cherchent à envisager l’école différemment et plus proches des enjeux de notre époque ?

En ce sens, notre proposition est de penser l’école et l’apprentissage à partir des pédagogues critiques qui depuis les années 1970 en Amérique latine, aux Etats-unis et en Inde questionnent l’éducation nouvelle et proposent d’autres principes fondamentaux dont ceux de Freire, souvent considéré comme le père fondateur de ce mouvement pédagogique :

(1) Il n’y a pas d’enseignement sans apprentissage : l’apprentissage est avant tout une relation dans laquelle l’enseignant doit se voir comme enseignant-étudiant, prêt à accepter que ses étudiants possèdent des savoirs qui pourraient lui-même le transformer, le libérer ;

(2) L’enseignement ne consiste pas simplement à transférer des connaissances. Au contraire, l’apprentissage est une relation circulaire de prise de conscience, d’action et de réflexion grâce auquel les personnes sont constamment habilitées à analyser et à agir sur les conditions matérielles de leur propre vie - ce que Freire appelle « lire le mot et le monde » (Freire & Macedo, 1987).

(3) L’enseignement est un acte humain. Ainsi, les éducateurs qui « enseignent à transgresser » les formes d’oppression (racisme, classisme, patriarcat, hétéro-normativité) doivent être des exemples vivants de leur politique.

Chaque intervenant, formateur ou participant s’engage en formation avec des champs théoriques ou perspectives singulières. Ensemble, nous nous poserons les questions suivantes :

A quels problèmes liés à l’ici (FWB) et maintenant (2020) peut-on rattacher les perspectives des diverses orientations de la pédagogie critique ? Comment déconstruire les rapports de domination et les évidences qui les reproduisent au quotidien en tant qu’enseignant, éducateur, praticien ou même en tant que parent ?

Méthodes

Par rapport à ces diverses questions, il s’agira non pas d’apporter des réponses, mais de faire vivre des dispositifs de pédagogie critique notamment le processus de réflexion et d’action que Freire nomme « praxis critique » et qu’il résume en 5 étapes circulaires : (a) l’identification d’un problème, (b) la recherche autour de ce problème, (c) l’élaboration d’un plan collectif pour résoudre le problème, (d) la mise en œuvre du plan d’action, et (e) l’évaluation de l’action. Ceci afin :
-  D’interroger les évidences qui habitent notre quotidien comme praticien de l’éducation lorsqu’on veut faire école autrement
-  De prendre cette distance critique pour ne pas, malgré nous, dans nos pratiques et dans nos rapports, alimenter des rapports de domination notamment entre adulte/enfant, maitre/élève, savant/ignorant, famille/administration, normal/anormal, adapté/inadapté, développé/sous-développé...
-  Et de penser collectivement des manières de les transformer.

Car la pédagogie critique ne cherche pas seulement à diagnostiquer les injustices sociales, ou les manières dont les individus sont marginalisés par les pratiques scolaires, mais à les transformer : Contre le déterminisme social, la pédagogie critique se veut être une pédagogie des opprimés, une pédagogie de l’espoir, une pédagogie de la libération.

Repères théoriques

- Freire, P. (1980). La pédagogie des opprimés. F. Maspero.
- Giroux, H. A. (2001). Theory and resistance in education : Towards a pedagogy for the opposition. Greenwood Publishing Group.
- Hooks, B. (2014). Teaching to transgress. Routledge.

Matériel demandé aux participants

Sans être une obligation, un ordinateur ou une tablette peuvent faciliter la prise de notes, la lecture et la recherche d’informations.

Public

Toute personne intéressée par les pédagogies alternatives et les rapports et processus de domination au sein de l’école.

Inscriptions
Retour au programme