Recherche

Commandes & Abonnements

Accueil / Agenda / Imaginer l’institution éducative qui succèdera à l’Ecole

Affirmer qu’une nouvelle institution éducative succèdera à l’institution scolaire peut paraître excessif. Mais comment nier que l’École ressemble de plus en plus à un vieux meuble hérité que nous gardons par habitude ? Comment ne pas constater sa fragmentation progressive et l’expansion du marché éducatif non scolaire ?

Tel est le diagnostic que défend Bernard Delvaux dans un livre qui servira de base à ce colloque. Il relie ces évolutions au fait que l’idéal d’autonomie de la modernité a été transformé en une quête de liberté de choix toujours plus grande, demandant aux sciences et techniques de rendre le monde toujours plus disponible et exigeant de chacun l’accumulation de capitaux, notamment éducatifs, pour accéder à ces promesses. Tant qu’un tel imaginaire restera dominant, estime-t-il, tout indique que le scénario de dissolution de l’École dans un vaste système éducatif marchandisé deviendra réalité.

Une telle évolution ne répond cependant pas aux critiques fondamentales adressées à notre modèle sociétal. Y répondre implique de mettre en débat la question des finalités éducatives.

Ce colloque a donc comme objectif premier de comprendre les évolutions de fond qui affectent les systèmes scolaires. Et ensuite d’ouvrir la question des (nouvelles) missions éducatives que nous voudrions voir assurées par une (nouvelle) institution éducative commune.

Avec la participation de Thomas Michiels (chargé de projets et d’études à CGé) au Temps 3 : Quel projet éducatif imaginer en réponse aux critiques sociétales ?

Louvain-la-Neuve
Auditoire Pythagore 09 (accueil dès 8h30)

Informations Ici et inscriptions Ici