Nous contacter sur place

  • du 16 au 22 aout 2021
    N° : 0475 28 86 11

Accueil / Formations et conférences / Rencontres Pédagogiques d’été 2021 / Les mains dans l’argile, même en classe

Anne MORTIAUX, plasticienne, scénographe, intervenante en milieu scolaire fondamental et chargée de cours à la haute école Galilée.

Descriptif

L’atelier s’adresse à toutes/tous sans « pré-requis » dans le but de s’émerveiller des matières, des reliefs, des couleurs, des volumes qui constituent notre envi-ronnement proche. L’argile, ici matière privilégiée est le fil rouge.

Une observation sensible des lieux de vie, du site en présence par le biais des outils, des notions et du vocabulaire plastiques nous invite à jouer, à regarder autrement ces éléments en présence.

L’espace d’une classe, d’un atelier, d’un parc public, d’un bois comme la Marlagne devient « notre atelier ». Un atelier inducteur de pistes pour valoriser ces lieux de terre, de pierre, du végétal. Le fait d’observer un lieu ensemble , d’y prélever des éléments, de les réorganiser, les dessiner, les modeler, les nommer, les trans-former nous permet de (se) rencontrer, d’élargir le champs des perceptions et des manières et désirs d’ « habiter » l’espace. Toutes ces expériences peuvent devenir un socle puissant d’apprentissages (à la fois humains, scolaires, natura-listes, artistiques…) et de questionnements sur nos lieux, nos vies et sociétés.

Dans l’éducation en général, le langage plastique, artistique est pauvre, peu présent, sous estimé, sous exploré…Cette méconnaissance induit peurs, appréhensions et visions réductrices. Ce langage plastique anime pourtant tant les enfants , de grands enfants et ouvre des chemins infinis…

Ces trois jours de stage sont ponctués de différentes propositions et moments :
- Appréhender une matière comme l’argile par le biais d’échauffement ludique et de propositions d’exercices de modelage…Les mains dans l’argile, dans la terre pour modeler, ouvrir le champs des sensations et de l’expression en volume (souvent plus aisée que le dessin).
- Partir de ce qui est là, de nos imaginaires, de ce qui nous entoure, des éléments en présence
- Glaner, collecter, cueillir, ramasser les éléments autour de nous (minéral, végétal, …) pour en faire une palette de couleur, de forme, de volume et réaliser ainsi une « table des matières »…
- Dessiner pour mieux voir
- Varier moment individuel et collectif
- alterner moment pratique et prise de recul dans l’échange et le questionnement
- Fabriquer son propre carnet pour relier l’ensemble des traces, des dessins, des notes et ainsi pouvoir les transmettre, poursuivre les recherches…

Méthodes

Expérimenter le travail de l’argile sous différentes formes : molles pour modeler, sculpter, sèches pour dessiner, en bloc pour broyer, en poudre pour fabriquer des enduits, liquide pour peindre…(tant qu’elle n’est pas cuite, l’argile se recycle, se transforme de façon continue)

Collecter des éléments du monde végétal et minéral, des objets, des textures qui nous permet-tront d’établir une table de matière collective et personnelle. Ce sera le point de départ pour mani-puler, ressentir, observer, comparer, dessiner, nommer, associer, jouer, modeler,…et constituer ainsi un répertoire, un inventaire des matières, de couleurs, un réservoir à explorer de multiples façons.

Réaliser un carnet/livret personnel dans lequel :
• garder les traces des expériences en modelage
• tester les couleurs des terres, des enduits et de quelques encres végétales fabriquées sur place.
• expérimenter et apprivoiser différents outils et techniques graphiques (pinceau, plume, fu-sain, graphite, aquarelles, collage, impression…)

Réaliser des petites installations/sculptures à l’extérieur et à l’intérieur, pratiquer un va et vient entre dehors et dedans, l’argile et le carnet, des temps de travail et des moments collectif, le « faire » et la prise de recul…

Prendre le point de vue du langage plastique : point, ligne, forme, relief, couleur, volumes, ombre, lumière, des notions comme le contraste plein/vide, positif/négatif, forme/contre forme.
Outre les argiles de différentes couleurs, les outils spécifiques à un atelier de terre et les outils graphiques, il y aura des machines à écrire et une petite presse pour imprimer directement les vé-gétaux.

Nous imaginerons les liens et les transpositions diverses avec les pratiques de chacun dans ses espaces d’école, de transmission, de travail, de maison, de quartier

Repères théoriques

- Publication « classe d’argile 1 et 2 » aux éditions « des tas confus », les herbiers de Marinette Cueco, livres et pré-livres de Bruno MUnari, « pierres » Andy Goldworthy
- Appui également sur des albums jeunesse en lien avec le monde végétal et minéral ; Quentin Blake , Claude Ponti, Emilie Vast…ainsi que des flore et autre guide du naturaliste.

Matériel demandé

Tablier, bottes/bottines, sécateur/cutter/ciseau/colle, bocaux avec couvercle, seaux ou sa-chets plastiques de récup, quelques objets singuliers de par leur formes et volumes…
Plus de précisions après inscription à l’atelier.

Public

Des enseignants de la maternelle à l’enseignement supérieur, prof d’éveil, de science , de géographie…Tout qui a envie de mettre les mains à la pâte…

Inscriptions
Retour au programme