Recherche

Commandes & Abonnements

Comme il en a pris la bonne habitude, le comité de rédaction de TRACeS a organisé en mars dernier son week-end d’écriture et de formation. Se former ensemble, prendre du plaisir ensemble pour refonder le mouvement en sont les objectifs, produire un numéro de TRACeS, le but.

Le thème de cette année était « parcours d’enseignants » ou récits de vie et d’évolution pédagogique : comment en sommes-nous arrivés là (ou ici), chacun où nous sommes ? Quelle est notre histoire de vie pédagogique ? Qu’est-ce qui nous a amené à enseigner comme nous le faisons, à pratiquer comme ci ou comme ça ? Dans telle école, ou ailleurs, dans tel ou tel mouvement, ou ailleurs... ? Comment sont nés nos convictions pédagogiques, nos projets, nos pratiques... ? Quels ont été les moments clés, les passages incontournables, les hasards de l’existence, les rencontres miraculeuses, les filiations, les fidélités, les ruptures, les trahisons, les adhérences, les adhésions... qui nous ont menés de ci de là jusqu’à où ?
C’est autour de ces questions que nous avons proposé différents moments d’écritures individuelles et temps de partages collectifs. Le week-end était découpé en quatre ateliers d’une demi-journée chacun.
Le premier atelier était consacré à la mise en mémoire de son parcours personnel : ré-écrire sa ligne du temps, trois axes devaient permettre de retrouver tout ce qui à cadencé notre parcours : les expériences (de vie, professionnelles, de loisirs, plus ou moins longues, prévues, inattendues, solitaires ou de groupes, utiles ou futiles, heureuses ou malheureuses...) ; les événements (fortuits ou prévus, brefs instants marquants tels une lecture, une vision, une rencontre, un choc, un mariage, une guindaille...) ; enfin les personnes (parents, camarades de classe, profs, collègues, formateurs, inconnus rencontrés et autres proches ou plus éloignés...). Après présentations de ces lignes en trios, une demande d’écriture était faite à propos d’un « morceau de vie ».

C’est à partir de son propre schéma actanciel que nous avons écrit nos parcours lors de l’atelier de l’après-midi : De mon histoire d’apprenant à mon projet d’enseignant en était le fil.

Le troisième atelier était au choix de chacun, quatre thématiques étant proposées :
- un axe disciplinaire et/ou didactique (rapport à sa/ses propre/s discipline/s et manières de l’/les enseigner)
- un axe relationnel et/ou social (relation à l’élève, au groupe, place de chacun, rapports sociaux dans la classe)
- un axe institutionnel et/ou politique (commandes sociales, décrets, programmes, et... son projet, ses projets, ressources et contraintes, collègues... etc.)
- et enfin, l’axe professionnel et/ou technique (tâche, préparations, cours, surveillances, corrections... évolutions du vrai travail et du sale boulot).

Ce qui n’aurait pas été dit jusque là a pu l’être lors du dernier atelier qui était consacré à des interviews mutuelles.

Ces textes bruts ou retravaillés ont été proposés (au libre choix des auteurs), au Comité de rédaction de TRACeS qui a choisi de vous donner à lire ceux que vous avez sous la main.