Recherche

Commandes & Abonnements

Accueil / En Mouvement / En Une / Pourquoi faire écrire des enseignants, et d’autres acteurs éducatifs, sur leurs pratiques au quotidien ?

Notre revue a pour but de faire circuler idées et pratiques de terrain en lien avec notre objectif : faire reculer l’échec scolaire là où il est le plus criant, à savoir chez les enfants et les jeunes issus des milieux populaires. En effet, et ce fait est largement connu, échec et réussite sont fortement liés à l’origine sociale des élèves. Mais il n’est guère facile, ni confortable, de se rendre compte que, par son travail dans l’école et les classes, chacun peut participer à la reproduction des inégalités sociales. La domination culturelle dans l’école est insidieuse et extrêmement difficile à combattre. Elle se cache souvent sous les meilleures intentions et la formation des enseignants ne leur fournit que trop rarement les outils d’analyses et les moyens d’inverser ce processus. Et pour cause, si une société reproduit systématiquement les inégalités qui la caractérisent, c’est que trop peu de ses membres sont persuadés qu’il faut renverser les hiérarchies et donner plus de pouvoirs à ceux qui en sont dépourvus, ou qui sont carrément exclus de l’ordre social dominant.

L’école est un excellent vecteur de reproduction de cette société inégalitaire. L’enseignant qui en prend conscience ne peut remonter seul le courant, il ne peut que s’y perdre corps et âme. C’est pourquoi se mettre en mouvement, afin de faire des choix ensemble, construire collectivement réflexions et pratiques alternatives pour faire avancer l’idée que l’émancipation des populations non reconnues est une urgence pour notre société.

Nous sommes persuadés que ces grandes options idéologiques doivent s’incarner dans les classes pour signifier quelque chose et infléchir un tant soit peu la réalité. Rien n’est moins simple, mais le partage d’expériences nous semble la voie à la fois modeste et royale pour y parvenir. Ce partage donne à voir des acteurs éducatifs qui, au jour le jour, scrutent leurs pratiques pratiques, écoutent les élèves derrière leurs paroles et leurs comportements, travaillent les fiertés et le désir d’apprendre, interrogent les savoirs, intègrent différentes conceptions du monde, travaillent les questions de pouvoir et de démocratie… TRACeS de ChanGements est un des lieux de partages et de confrontations parmi ceux que notre mouvement désire offrir à ceux qui désirent s’engager. Notre revue prend ainsi place à côté du travail de formation et de réflexion mené par différentes équipes du mouvement, mêlant toutes travailleurs salariés et militants bénévoles.

Par ailleurs, l’écriture est, pour celui qui s’y mouille, un moyen de transformation personnelle avant d’être une proposition de changement pour les autres.