Recherche

Commandes & Abonnements

Ou comment concilier l’ampleur de l’un et le temps nécessaire pour les autres ?

Pour aborder sérieusement tous les contenus, toutes les notions du nouveau programme de sciences au 3ème degré secondaire, dans le temps imparti (c’est-à-dire les 2H/semaine accordées à chaque discipline), des cours ex cathedra à un rythme bien soutenu me semblent la seule possibilité...

...Inutile de préciser que ce n’est plus du tout une démarche pédagogique « politiquement correcte » aujourd’hui !

Pour laisser les élèves construire leurs savoirs, résoudre des tâches complexes, expérimenter, consulter des documents variés, travailler en groupe,... durant les heures scolaires, il faut du temps, beaucoup plus de temps que celui disponible depuis les derniers changements de grille.

Nous nous trouvons dans une situation paradoxale : les exigences pédagogiques augmentent, se diversifient et demandent une adaptation du temps scolaire au rythme des élèves mais les moyens diminuent puisque les cours de sciences fortes, dits de sciences générales au 3ème degré, sont passés de 3H/semaine à 2H par discipline...sans aucune diminution de matières !

Comment concilier respect du programme et construction du savoir ? L’abondance des contenus et le développement des compétences me semblent inconciliables. Quel aspect faut-il favoriser et donc lequel sacrifier ?

ps:

Cet article a été écrit et signé par « un prof de sciences ».