Nous contacter sur place

  • du 15 au 21 aout 2019
    N° : 0493 64 44 65

Accueil / Formations et conférences / Rencontres Pédagogiques d’été 2020 / Rapports au savoir, sens et malentendus sociocognitifs

Véronique BAUDRENGHIEN, enseignante, militante CGé

Benoit ROOSENS, chargé d’études, formateur CGé

Descriptif

Depuis plus de 30 ans, la recherche met en avant la question du sens que construisent ou non les élèves dans les activités vécues à l’école. Cette capacité à faire sens est déterminante pour les apprentissages et elle dépend grandement du dispositif pédagogique dans lequel l’élève est plongé. L’école entretient, à l’insu de son plein gré, un certain nombre de malentendus qui poussent les élèves, souvent issus des milieux populaires, à donner aux activités un sens préjudiciable à leur apprentissage.

Cet atelier a pour objectifs de :
• mieux comprendre les rapports au savoir qui se construisent entre école et familles ;
• mieux connaître les malentendus les plus fréquents qui en découlent ;
• analyser, dans le dispositif de la formation, ce qui pourrait permettre d’éviter les malentendus les plus fréquents
• être attentif aux autres malentendus qui se glissent inévitablement dans la classe ;
• favoriser pour tous la construction d’un sens favorable aux apprentissages.

Méthodes

• Réflexions autour de situations-problèmes pour travailler notre propre rapport aux apprentissages.
• Des analyses de séquences de cours filmées.
• Des théorisations à partir du travail commun.
• Des exposés de synthèse à partir des réflexions des participants.

Les dispositifs vécus ensemble seront aussi l’occasion d’appliquer à nous-mêmes les théories visitées : qu’avons-nous produit comme malentendus ?

Repères théoriques

Tous les travaux de Bernard CHARLOT, Jean-Yves ROCHEX, Élisabeth BAUTIER, Patrick RAYOU, Stéphane BONNÉRY, ... (Equipe ESCOL et Réseau RESEIDA) ;

Stéphane BONNÉRY, Comprendre l’échec scolaire. Elèves en difficultés et dispositifs pédagogiques, LA DISPUTE, coll. « L’enjeu scolaire », 2007 ;

Bernard LAHIRE, Culture écrite et inégalités scolaires : sociologie de l’échec scolaire à l’école primaire, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 1993.

Public

Enseignants de tous niveaux et tous autres responsables d’apprentissages.
Minimum 8 et maximum 20 participants.

Inscriptions
Retour au programme