Recherche

Commandes & Abonnements


Formateurs
- Jacques CORNET
Enseignant en Haute-École pédagogique
responsable de l’atelier
- Noëlle DE SMET
Enseignante retraitée, membre du Ceépi
- Thérèse DIEZ
Enseignante en secondaire
- Raoul FONTAINE
Enseignant et directeur retraité
- Miguel LLOREDA
Enseignante en secondaire
- Jean-Christophe SENNY
Enseignant à pédagogie nomade
- Pierre WAAUB
Enseignant en secondaire
Responsables dans l’atelier

Tous les sept membres de CGé

Descriptif
Depuis 40 ans, CGé et RPé font de la résistance. Depuis 100 ans, avec FREINET, MAKARENKO, FREIRE, le GFEN, OURY... les militants pédagogiques font de la résistance. Et nous, aujourd’hui, dans nos classes et associations, à quoi voulons-nous résister ? Qu’est-ce qui nous indigne, nous révolte, nous met en mouvement ? Résister à quoi pour mettre quoi à la place ? Et comment résister ?

Ces trois questions (résister à quoi, pour quoi et comment ?) seront travaillées chaque jour sur une problématique différente. 1er jour : autour de la liberté, du libéralisme et des inégalités. 2e jour : autour du dépistage précoce, de l’individualisation et des remédiations. 3e jour : autour des dominations, des exclusions et des rapports au savoir. 4e jour : autour de la pédagogie explicite, de la restauration des savoirs, et de l’autorité et de l’obsession de l’évaluation et du contrôle. Ce sera l’occasion de travailler des concepts qui soutiennent nos résistances depuis 40 ans : égalité et libertés, classes sociales, sujet et désir, compétition et coopération, socio-constructivisme, rapport au savoir... avec la volonté de permettre à chacun, et surtout à ceux qui croient n’y rien connaitre, de se les approprier.

Et bien sûr, on essaiera de faire comme on dit de faire ! Notre façon de travailler ensemble et la réflexion commune sur cette façon de faire, ce sera déjà une manière de résister et de comprendre à quoi, pour quoi et comment résister. Entre nous, comment s’organiser ? Quels temps, quels lieux, quelles limites instituer ? Comment nommer, prendre, se partager le pouvoir, les tâches, les responsabilités ?

Méthodes
L’éthique et des outils de la Pédagogie institutionnelle seront utilisés : principalement une distinction rigoureuse des temps et lieux de travail, une organisation du travail et des rapports de travail (responsabilités, conseil...), des entrées et pièges à désir multiples (temps et lieux avec des méthodologies différentes) et une production écrite socialisée.

Chaque participant se confrontera au travail coopératif en participant à la réalisation concrète et à la diffusion d’un journal mural à destination des participants à ces 40es RPé. Chaque fin de journée, 4 à 8 affiches seront diffusées traitant du travail réalisé avec une volonté de communication efficace en faveur des participants aux autres ateliers. Cette présentation tient lieu de contrat entre les responsables de l’atelier et les participants.
Pour retirer un maximum de bénéfices de ce stage, deux choses sont vivement conseillées : loger sur place et lire des ouvrages cités ci-dessous.

Repères théoriques
S. HESSEL, Indignez-vous !, Indigènes éditions 2010.
N. DE SMET, Au front des classes, Couleurs Livres, Coll. L’école au quotidien, 2009.
M. CHEVALIER, N. DE SMET, Th. DIEZ, S. LAMBERT, Désirs à prendre, Récits de Pédagogie institutionnelle, Couleurs Livres, Coll. L’école au quotidien, 2010.
Surfez et lisez www.changement-egalite.be

Matériels
Une contribution financière peut être demandée aux participants pour les photocopies. Du matériel informatique peut être loué sur place.
Prévoir maximum 5,00 €.

Public
Enseignants, formateurs et animateurs de tous niveaux et tous secteurs éducatifs.

ps:

- 40es : des temps inter atelierssont prévus chaque jour.