Recherche

Commandes & Abonnements


Formateurs
- Sabine DARO
Enseignante en Haute-École pédagogique, responsable de l’atelier
- Stéphanie OLIVERI
Enseignante en Haute-École pédagogique
Toutes deux membres de l’Asbl Hypothèse
- Avec la participation de :
Éric VAN DEN BERG
Directeur d’une École Supérieure des Arts, membre de CGé

« L’esprit vraiment scientifique : le doute, la liberté d’esprit et d’initiative, la non-soumission à l’autorité des croyances ». C. BERNARD

Descriptif
Faire des sciences en classe, c’est faire des expériences… Mais de quoi s’agit-il ? Suivre une procédure très directive ? « Prends ceci, ajoute cela, attends, mesure, verses –y goutte à goutte, retourne-le, observe… ». Faire deviner à l’élève une théorie à partir de ces résultats et fait dire au réel ce que l’on a envie de lui faire dire ? Ou autre chose ?

La formation vise à questionner les méthodes et développer d’autres manières d’enseigner les sciences pour redonner à l’élève une certaine liberté et ouvrir à la créativité. Nous proposerons des approches expérimentales moins linéaires, moins téléguidées qui s’inscrivent dans une réelle recherche porteuse de sens pour l’enfant et donnent à chacun une place pour penser. Nous proposerons aussi d’envisager les apprentissages scientifiques selon les liens qu’ils entretiennent naturellement avec toutes les pratiques langagières (écrits de toutes sortes, schémas, dessins, communication orale, langage mathématique...).

Chaque jour, nous aborderons un thème scientifique différent en menant une démarche de recherche (ou démarche d’investigation). Des histoires d’éléphants constitueront notre fil conducteur pour se poser des questions de sciences à propos des forces, de l’équilibre, du transport, de la solidité des ponts, des propriétés de la lumière et du son…

L’hétérogénéité des participants (maternel, primaire…) devrait nous permettre de questionner le moment où l’on s’arrête à chaque âge, les méthodes que l’on sollicite particulièrement et le niveau de formulation pour envisager la construction de réels apprentissages en spirale. Lors de la dernière journée, nous envisagerons un transfert inédit des apprentissages scientifiques travaillés préalablement sous forme d’une recherche créative et d’une réalisation artistique qui en rend compte.

Méthodes
Les participants seront mis en situation dans des démarches d’investigation à propos de divers thèmes choisis dans le domaine de la physique. Au terme de ces ateliers, des phases d’analyses permettront de prendre du recul sur les pratiques d’apprentissage en sciences pour amener la réflexion vers les méthodes qui développent au mieux des sciences citoyennes et qui permettent à chacun d’acquérir les compétences utiles pour choisir, agir, créer, intervenir, prendre position… Et développer une attitude scientifique.
Tout au long des activités, nous proposerons divers outils pour garder des traces et structurer celles-ci en développant divers types de langage.

Repères théoriques
N. EVERAERT-DESMEDT (2006), L’esthétique d’après Peirce , dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), www.signosemio.com
G. DE VECCHI, Enseigner l’expérimental en classe. Pour une véritable éducation scientifique, Hachette, 2006.
G. FOUREZ, Apprivoiser l’épistémologie (3e éd.), Éd. de Boeck, Coll. Démarches de pensée, 2009.

Matériels
Une contribution financière peut être demandée aux participants pour le matériel et les photocopies. Prévoir maximum 5,00 €.

Public
Les enseignants du fondamental de la 3e maternelle à la sixième primaire ainsi que les formateurs et autres personnes intéressées par les premiers apprentissages en sciences.

ps:

- 40es : des temps inter atelierssont prévus chaque jour.