Accueil / Publications / TRACeS de ChanGements / TRACeS 257 : Émancipation

Thème : « Émancipation » — Envole-moi

Il n’y a pas d’état d’émancipation, mais une série d’actions d’émancipation, nous dit Edgar Morin.
Dans ce dossier de TRACeS, nous sommes allés à la rencontre d’acteurs de l’émancipation. Qui sont ceux-là qui veulent rendre libres ou le devenir ? Où et quand se manifestent-ils ? Qu’en pensent-ils ? Comment s’y prennent-ils ?
Nous avons récolté les témoignages de quelques-uns qui cherchent à émanciper, de quelques autres qui souhaitent s’émanciper, beaucoup d’acteurs du secteur associatif, moins du monde de l’école. Les contraintes de notre système scolaire empêcheraient-elles une réelle émancipation ?
On se libère par le livre jeunesse ou la pédagogie institutionnelle, en jouant à Tetris ou en réalisant des pochoirs, grâce à la parole qu’on ose dire ou à la petite flamme qui allume la rage… Et ces libérations, même si elles sont minuscules, fragiles, instables, inachevées sont les reflets que « quelque chose se passe, se transforme, bascule ».
C’est sans doute cela l’émancipation : des énergies en mouvement, pour le meilleur et parfois pour le pire. Et ça fait réfléchir.

Comité de rédaction

Illustrations Jamel Barbach

Achat 5 € pièce - 15 € abonnement - Papier et PDF

Informations :
www.changement-egalite.be
CGé, ChanGements pour l’égalité, mouvement sociopédagogique.
Rue des Palais, 154 – 1030 Bruxelles.
Tél. : 02 218 34 50 — Fax : 02 218 49 67 — traces@changement-egalite.be

Articles de cette rubrique

  • Édito

    TRACeS 257

    Émancipation, nous, humains, prononçons son nom depuis que le monde est monde. Si nous la réclamons trop fort, il arrive qu’elle reste en coulisses, et si nous la nions, elle entre en scène avec (...)

    Suite...

  • Sommaire

    TRACeS 257

    Écrire sans le prof, Alice Romainville, Du premier jet à la troisième version du texte, la maitresse intervient le moins possible. Émanciper par l’école ?, Francis Tilman, Des chances égales inscrites (...)

    Suite...

  • L’artiste de ce numéro

    Jamel Barbach est un artiste qui vit et travaille à Liège. Je l’ai dé-couvert grâce à une exposition, dans un lieu que j’affectionne par-ticulièrement : la galerie bonnemaison, à Ans. « Nous avons tous (...)

    Suite...

  • D’un chemin qui s’allume

    D’une méconnaissance à un choc, d’un choc à une petite flamme, d’une petite flamme à une rage, d’une rage à une action… dans l’histoire individuelle et collective. Fadila, tu m’as raconté plusieurs fois tes (...)

    Suite...

  • Vers un chemin qui se marche

    Un chemin qui s’est allumé dans l’adolescence se poursuit vers des engagements de plus en plus forts et conscients. La mar-cheuse (s’) en rend compte. Après les années d’école, c’était la maison. Il (...)

    Suite...

  • Art et révolte

    Du pochoir à l’affichage : des messages qui sortent et qui portent. S’émanciper du regard du prof, ça commence peut-être par là… Il y a quatre ans, j’ai été engagée dans une école dans laquelle les (...)

    Suite...

  • Dans les pas de la PI

    Il y a presque vingt ans, je suis devenue institutrice portée par un idéal émancipateur. Dans mes classes, cette visée repose sur les outils de Pédagogie institutionnelle (PI) par lesquels je tente (...)

    Suite...