Recherche

Commandes & Abonnements

Accueil / Publications / TRACeS de ChanGements / TRACeS 255 : Evaluation / Un conseil de classe, reconstitution

Une reconstitution qui fait rire, mais
de quelle couleur est-il ce rire ? Est-ce si différent de notre côté de la frontière ?

Un conseil de classe, ça se prépare. On pose une HVC (heure de vie de classe) avec les élèves comme on pose une HVS (heure de vie syndicale) avec les collègues, pour être bien sûrs de se rencontrer. L’heure de vie de classe apparait alors sur Pronote [1], onglet emploi du temps, et c’est parti.
Balayage général. 1. l’ambiance de la classe (c’est bien, mais y a des clans). 2. les profs (Madame X donne trop de travail, Monsieur Y nous aime pas, Madame Z raconte sa vie). 3. la cantine (c’est cher, c’est vraiment dégueulasse, et en plus on a faim après). 4. le covid (pourquoi on doit mettre des masques dans la cour ?).
Écoutez, les enfants, les soucis avec les profs, vous essayez de les régler d’abord directement avec eux, ça ne se dit pas en conseil. Pour le reste, vous pouvez y aller.

Défilement

Janvier 2022. Le conseil commence. On est tous installés à des tables qui forment l’excellence de ce qu’on attend comme disposition de classe dans l’Éducation nationale, soit un U. L’ouverture du U est occupée par le tableau, blanc, en l’occurrence l’écran, puisqu’y est projetée la page du logiciel Pronote qui correspond aux divers graphes, camemberts ou patates de la classe dont c’est le conseil. Les enseignants occupant le cul-de-sac du U regardent devant eux, cependant que les autres, qui occupent les côtés, tordront le cou vers la gauche ou vers la droite, selon, pendant un peu plus d’une heure, car nous ne nous regarderons pas, mais regarderons l’écran, autrefois le tableau.
Le chef (principal au collège, proviseur au lycée) expédie les généralités et passe illico au cas par cas. Scroll rapide vers l’appréciation générale, en bas de bulletin, lue par le PP (professeur principal), qui l’a préparée avant le conseil.

Amélie
Amélie a travaillé avec sérieux et rigueur tout au long du trimestre. Elle peut encore améliorer ses résultats en approfondissant son travail, en particulier dans les matières scientifiques.
Ça va ?
Ça va !
Très bien !
Parfait ! On passe au suivant.

Bertrand
Bertrand (ah, Bertrand !) a fourni ce trimestre un travail nettement insuffisant. Il doit se concentrer en cours et rendre les exercices demandés.
Celui-là, ça fait trois mois qu’il ne fout rien, il passe son temps à discuter et à démonter son stylo.
Et il le remonte ?
Oui, chez moi, il le remonte.
Pas chez moi ! L’autre jour, le ressort est parti à l’autre bout de la salle !
Bon, je modifie : Bertrand doit changer radicalement d’attitude s’il veut encore prétendre choisir une orientation.
Voilà ! Très bien !
Parfait !
Au suivant, dit le chef.

Camille
Camille fournit un excellent travail à l’écrit, mais reste cependant trop discrète. En participant à l’oral, elle peut encore améliorer ses résultats.
Ah, je te trouve un peu sévère !
Oui, c’est vrai, moi je lui mettrais les félicitations !
Moi aussi !
Bon alors tout le monde est d’accord pour les félicitations ? Camille, élève discrète, fournit un excellent travail à l’écrit. Nous vous félicitons.

Donald
Les résultats de Donald sont satisfaisants, en particulier en sciences. Il n’est pourtant pas temps de choisir ses matières et nous attendons des efforts partout de sa part.
Très bien !
Parfait ! C’est ce que j’aurais mis !

Emmeline
C’est qui ?
La petite blonde au fond, à côté de Mathilde.
Je ne vois pas du tout, et en plus, avec le masque…
C’est vrai, avec le masque, c’est compliqué, le haut du visage ne correspond pas du tout avec le bas.
Je ne savais pas trop quoi mettre, j’ai mis : Emmeline est concentrée en classe. Elle ne doit pas se décourager, continuer à travailler, et ses résultats s’amélioreront.
Oui ! Très bien.

Jason
Apparait soudain un bulletin avec que du rouge et un peu de jaune.
Tout ce rouge !
Ah oui, c’est impressionnant ! Même en musique !
Et même en sport, il exagère !
Après, il est sympa. Il ramène les ballons.
C’est vrai ! Il propose toujours d’effacer le tableau ; il est serviable. Il veut faire quoi ?
Il ne sait pas.
Quand on lui demande ce qu’il veut faire l’année prochaine, il dit : « Je sais pas. »
Y a pas mal de places en Maintenance des véhicules option poids lourds ou peinture/carrosserie.
Peinture-carrosserie, j’éviterais, il en met partout !
OK : Jason doit dès à présent envisager une orientation compatible avec ses compétences qui sont maigres. Nous vous laissons à votre réflexion.

Pierre
Pierre, que du vert !
Exactement ! Et du vert foncé !
Absolument partout ! Félicitations !
Excellent trimestre, à l’écrit comme à l’oral.
Excellent ! Parfait !

Jules
Un peu de vert. Un peu de rouge. Un peu de jaune.
Ça manque de cohérence. Il n’est ni franchement scientifique, ni franchement littéraire. Nul en physique, mais très bon en maths : rouge, vert.
Il apprend le russe.
Le russe ? Ah ben je vais lui traduire mes cours en russe, alors !
(Tous) Ah ah ah ah ah ah !
Jules est un élève curieux et ouvert. Il doit fournir des efforts dans toutes les matières afin de pouvoir affiner et choisir son orientation pour l’année prochaine. C’est bon ?
Oui oui.
Ça va.

[…]
L’heure tourne et les trois derniers cas sont assez vite expédiés, car on entend les collègues de la classe suivante s’impatienter à la porte. Il y en a même une qui a glissé sa tête dans l’entrebâillement, histoire de faire comprendre qu’ils sont là.
Les parents d’élèves ? dit le chef, ils ne sont toujours pas arrivés ?
Non !
Bon, pas de parents d’élèves. On passe aux délégués [2], alors. Vous avez préparé quelque chose, les enfants ?
Oui, m’sieur.
Qu’est-ce que vous avez à dire ? demande le chef.

Rien, m’sieur, tout va bien, y a une bonne ambiance de classe.
Vous êtes contents d’être au collège ?
Oui, monsieur, y a un peu des clans des fois, mais sinon ça va.
Parfait ! Je vous remercie.

À l’écran s’affiche la classe suivante. Deux profs sur les cinq restent dans la salle. L’un d’eux, PP de la classe suivante, coulisse à côté du chef. Les autres sortent.
Ça fait plusieurs années que je constate que les élèves, même s’ils ont pris du temps pour préparer le conseil et ont discuté de choses qui les préoccupent, et qui sont parfois en effet préoccupantes, ne les évoquent plus en conseil. 

notes:

[11 Le logiciel de l’Éducation nationale en France.

[2légués élèves au conseil en France date de 1969, juste après 68… Une raison de plus de lire : La cavalière (P.O.L., 2021).