Nous contacter sur place

  • du 16 au 22 aout 2020
    N° : 0493 64 44 65

50 ans. CGé a 50 ans. Et notre service statistique m’informe que 9 812 stagiaires ont participé à 467 ateliers. Le 188e inscrit à ces RPé 2020 sera donc le 10 000e ! Il gagnera le droit d’ouvrir, seul en piste, la soirée sautante du 21/08/20 avec la personne de son choix !

50 ans de luttes pour une école plus juste, 50 ans de contestation radicale, quand cela est nécessaire, et de participation critique, quand cela est possible. 50 ans de camaraderie engagée, d’entraide toni ante, de soutiens mutuels, de complicité revigorante. Continuons. Retrouvons-nous. Il reste du boulot, beaucoup, mais on est 10 000 !

Le Pacte va s’installer. Il entrouvre des possibles, mais il faudra pousser la porte et la pousser fort, pour :
• faire réellement collectif dans les écoles, à travers les plans de pilotage où notre expérience de la participation permettra de faire valoir nos objectifs et nos valeurs ;
• faire réellement tronc commun, dans les classes, en y accueillant tous les élèves, sans en exclure (ou « réorienter ») aucun et en bannissant les redoublements inutiles ;
• faire de la classe un espace démocratique où la reconnaissance de chacun permet l’exigence pour tous et où la coopération favorise les apprentissages ;
• pour chaque discipline scolaire, permettre à tous les élèves de construire du sens aux activités proposées, malgré des référentiels insatisfaisants, et éviter les malen- tendus scolaires ;
• prévenir la différenciation sélective, valoriser tous les pro ls et multiplier les portes d’entrée dans le savoir et la culture.

C’est à tout cela, pour la 49e fois, que les RPé vous invitent à travailler, ce sont ces compétences et ces savoirs pédagogiques, sociologiques, politiques que les RPé vous proposent d’entraîner. En faisant, et pas seulement en disant comment faire, en pratiquant l’isomorphisme pédagogique. Ensemble, tous réseaux confondus (seuls les objectifs comptent, plus d’égalité à l’école, plus de plaisir d’apprendre et de grandir), tous niveaux réunis (les expériences et expertises de chacun sont utiles à tous), toutes disciplines rassemblées (les didactiques sont spécialisées mais la pédagogie est commune), tous métiers éducatifs alliés (l’école n’est pas seule pour agir contre les inégalités).

Ce bouillon de cultures complémentaires, cette contagion de savoirs, de compé- tences, d’expériences, d’expertises cumulables, c’est bien sûr d’abord dans les ateliers qu’on va les faire infuser, mais aussi au bar, au restaurant, sur les pelouses au soleil, à la librairie, aux conférences débats, dans les stands et expositions...

De toutes ces rencontres, on ressort bousculé mais heureux, déstabilisé mais renforcé, questionné mais mobilisé, prêt à entamer une 50e année scolaire pour faire vivre 10 000 fois nos idéaux démocratiques.

Jacques Cornet, Président de CGé

Retour au programme

Pièces jointes