Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

Bonjour les correspondants,

Votre lettre est belle et grande, on adore vos dessins de l’espace, dit Thomas. Avez-vous vu à la télé l’explosion de la fusée ? Ils étaient 7 dans la fusée et ils sont morts. Il y avait meme 2 mamans. C’est triste.
Comme vous parlez de l’espace, on voudrait savoir si il y a des extra-terrestres sur la lune.

Qu’en pensez-vous ?(…)

Nos poules ne pondent plus du tout depuis longtemps. Chez nous, c’est pareil que chez vous,
elles sont paresseuses pour pondre mais pas pour manger.(…)

Qu’avez-vous fait du chat qui venait dans votre classe ? demande Manon.(…)

Êtes-vous d’accord de venir au cinéma à Liége avec nous ? Nous irons voir ” Les étoiles filantes “. Et si on piqueniquait ensemble ? Répondez-nous vite.

On vous envoie 25 bisous, parce que nous sommes 25.

La classe des ” petits poyons ” et Françoise.

Dans ma classe, vivent vingt-trois enfants de deux ans et demi à six ans, avec la correspondance comme un des centres principaux d’apprentissage.

Notre classe se situe à la campagne et fait partie du réseau libre subventionné. Nous correspondons depuis plusieurs années avec la classe de Françoise de l’athénée de Waremme, donc du réseau officiel. Ce métissage ville-campagne et le mélange des réseaux est un plus.

La correspondance, pour quoi faire ?

Pour sortir de l’école. Pour connaitre les autres, les comprendre, accepter les différences. On apprendra d’eux leur façon de vivre mais on apprendra aussi à mieux connaitre notre propre milieu pour être capable de le décrire à nos copains.

Pour donner du sens à l’écrit. Écriture des lettres, lecture des écrits reçus, recherches mathématiques, documentaires… La correspondance développe également la vie coopérative de la classe.

C’est à l’enseignant de trouver la classe qu’il souhaite. La classe de nos correspondants regroupe des enfants de milieux divers mais nos écoles ne sont pas très éloignées, ce qui favorise les contacts, les rencontres…

Avec Françoise, l’institutrice de Waremme, nous décidons d’écrire une lettre collective par mois et entretemps, les ainés des deux classes entretiennent une correspondance individuelle. Ce rythme maintient un climat d’intérêt et de travail permanent.

Des lettres collectives et individuelles

La rédaction de la lettre collective est importante car elle permet la participation de tous les enfants de la classe (dès deux ans et demi pour la décoration). La lettre doit être d’un grand format et agréable à regarder.
• Nous relisons ensemble la dernière lettre reçue.
• Nous répondons aux questions.
• Nous racontons la vie de la classe et parfois des choses plus personnelles que les enfants ont envie de partager avec leurs copains.
• Nous posons des questions.

En début d’année, les enfants me dictent ce qu’ils désirent écrire. J’écris devant eux en m’appliquant et en relisant chaque fois ce que je viens d’écrire. En cours d’année, l’écriture de la lettre peut être prise en charge par les ainés. J’écris un paragraphe et l’enfant recopie le modèle. C’est ce qu’il a recopié qui est collé sur la grande lettre. Nous décidons de la décoration de la lettre. Parfois, celle-ci est décorée avant l’écrit, parfois la décoration se fait après.

La lettre individuelle avec les moyens et les grands : il s’agit d’un dessin, d’un découpage… avec un petit mot écrit par moi sous la dictée de l’enfant. Après quelques mois, pour les cinq-six ans, il s’agit de véritables lettres.

Chaque enfant possède un cahier sur lequel il colle les lettres de son correspondant et en face, la photocopie de sa réponse. Avant d’écrire à son copain, nous relisons la dernière lettre reçue puis il commence l’illustration en attendant que je passe près de lui.

Les premières lettres sont entièrement écrites par moi sous la dictée de l’enfant, celui-ci la signe et l’illustre. Puis, petit à petit, il recopie le modèle. Plus tard encore, connaissant un certain nombre de mots et étant capable d’en trouver d’autres dans les mots référents de la classe, je n’écris plus que des brouillons à trous !

Les lettres individuelles demandent beaucoup de temps et de patience aux enfants et à moi… mais c’est une activité très riche qui permet de lire et d’écrire pour de vrai.