Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

Édito

À l’époque, on était licencié en mathématiques avant d’avoir eu des relations sexuelles alors qu’aujourd’hui les élèves prennent la pilule avant de savoir résoudre une équation simple du second degré. Les jeunes ont obtenu la liberté sans devoir porter la responsabilité. Tout change. Les mathématiques aussi ! Elles évoluent à la vitesse exponentielle de quelques centaines de milliers de nouveaux théorèmes par an. Et l’enseignement des mathématiques n’est pas en reste. Il est passé des théories formalisées, des structures pauvres, de la transmission ou du behaviorisme aux situations-problèmes et au constructivisme.

Au rebours du sexe, les mathématiques ne suscitent toujours pas l’engouement des foules. Pourtant, tous les praticiens de la discipline vous le diront : il n’y a pas de jouissance plus grande que celle de trouver une solution, après un longue recherche, à un problème de mathématiques qui résiste. Et, entre le chercheur et sa maîtresse, cela n’a rien de sadomaso comme certains veulent le faire croire.

Pourquoi tant de difficultés dans l’apprentissage ? Pourquoi tous ces échecs ? Pourquoi tant de haine ? Il n’a pas fallu attendre 2005, le rapport Bayenet et la discussion au parlement wallon pour en savoir plus à ce sujet. Il y avait eu le rapport de la Commission Danblon en 1990, le Livre blanc de la Société Belge des Professeurs de Mathématique d’Expression Française en 1991. Sans parler des études étrangères les plus marquantes comme le rapport Cockroft en 1982 en Angleterre, le rapport Dacunha Castelle en 1989 en France, les Curriculum and evaluation standards en 1989 aux États-Unis. Mais les politiques commandent des études et en restent souvent là…

Nous n’avons pas la prétention dans ce numéro de Traces de faire le tour entier de la question. Nous abordons quelques questions générales relatives à l’enseignement des maths, au constructivisme, notamment en milieu populaire, et nous laissons voir des pratiques de classe illustrant ces propos.

SOMMAIRE:

Tactilo 10 de Martine de TERWANGNE
Construire de la pensée à l’école fondamentale de Anne CHEVALIER
À tâtons vers le rectangle de Martine de TERWANGNE
Manuels et socioconstructivisme ? de Benoît JADIN d’après les propos d’Aldo Dalla PIAZZA
Bilans de savoirs de Denis BUTLEN
L’école pour les parents de Véronique BAUDRENGHIEN
Du carton, des ciseaux, du scotch… ou un ordinateur ? de Nicolas ROUCHE
De briques et de pavés de Stéphane LAMBERT
Le nombre pour anticiper de Véronique BAUDRENGHIEN
Pisa 2003 de Isabelle DEMONTY et Annick FAGNANT
Premiers pas en mathématiques de Pascaline GEVERS

Il y a aussi au menu:

Culture-culture:
Rencontre avec un centre de santé mentale de Raymonde SALIBA

Impolitique:
Le contrat pour l’École: qui s’engage? de Abraham FRANSSEN

Saga:
un brin de sagesse? de Myriam ELIAT
P56 parle aux parents de Noëlle DE SMET d’après Florence LENGELÉ et Bernadette MOORS