Les Apéros de l'éducation • 20/02/2024

École du dehors et apprentissages (Arlon)

Naturellement élève, pas si simple !

Depuis quelques années, l’école du dehors a le vent en poupe. Parmi les atouts de cette pratique éducative mise en avant, il y a entre autres l’immersion des élèves dans un environnement naturel, social et vivant ; leur mobilisation ; le travail sur les émotions, le ressenti corporel, l’émerveillement ou le plaisir ; susciter les questionnements et donner sens aux apprentissages… dans l’intention de re-connecter l’enfant à l’environnement. Mais faire classe hors de l’école, est-ce suffisant pour apprendre ?

CGé invite l’asbl Hypothèse pour y répondre à partir d’une recherche collaborative qui a permis d’observer la diversité des pratiques enseignantes et poser une série de constats contrastés. Des pistes ont ensuite été établies pour nourrir les activités d’apprentissages proposées dehors afin que tous les élèves en tirent les bénéfices cognitifs.

À partir de cette expérience de recherche, nous aborderons durant la soirée les questions suivantes :

  • Quels sont les types d’activités menées dehors ?
  • Quels sont les malentendus didactiques couramment observés dans ce contexte ?
  • Comment utiliser l’école du dehors pour mener des situations d’enseignement qui répondent aux exigences des didactiques disciplinaires en sciences ?
  • Quels sont les points de vigilance pour que tous les élèves apprennent ?

Pour répondre à ces questions et les mettre en débat avec la salle, nous avons invité deux intervenantes :

Sophie Gochel-Merenne, Enseignante et participante à la recherche.

Sabine Daro, Maitre assistante HELMo, présidente Asbl Hypothèse, membre de CGé.