Atelier de 3 jours • Atelier RPE • 20/08/2023 - 22/08/2023

B10Apprivoiser l’aléatoire

C’est un long parcours

Atelier annulé

Intervenant·e·s

Benoît Jadin , Formateur d’enseignants, membre du GEM et de CGé
Camille Kroonen , Enseignante dans l’enseignement secondaire inférieur

Public

Tous·te·s les enseignant·e·s du fondamental et du début du secondaire ainsi que tous les formateur·rice·s en recherche sur la question de l’enseignement des probabilités.

Matériel demandé

Une calculette.

Descriptif

Les probabilités sont omniprésentes dans tous les domaines de notre vie. Elles ont envahi le monde de la santé : le Sars-Cov-2 nous a ramené quotidiennement aux notions de sensibilité et de spécificité des tests, de l’efficacité d’un vaccin. Elles rythment la vie politique et sociale : les plans de pilotage des écoles, les sondages, l’espérance de vie en sont des exemples. Elles éclairent les questions économique et environnementale comme dans les scénarios climatiques du futur. Elles sont au cœur des sports, des jeux, des loteries et de nombreux loisirs.

Pour donner à tous·tes les enfants les outils indispensables à la compréhension et au décryptage de leur vie et pour leur permettre d’exercer leurs droits et devoirs de citoyen, les notions de chance, de hasard, d’aléatoire… sont incontournables.

Comme cela se fait dans de nombreux pays, l’enseignement des probabilités est indispensable dès le plus jeune âge, et ce pour plusieurs raisons :

  • La pensée commune, dominée par la subjectivité et le déterminisme, est assez loin de la pensée probabiliste.
  • Les probabilités reposent sur un langage propre et des logiques spécifiques parfois éloignées des autres domaines mathématiques. Elles charrient de nombreuses conceptions erronées, difficiles et lentes à déloger. Chez certains individus, on constate une confusion entre les phénomènes de pur hasard comme une loterie et ceux qui font intervenir l’habileté du/de la joueur·euse.
  • L’enseignant·e de cette matière doit suivre une progression graduelle qui passe par de nombreuses expériences concrètes plus adaptées à des enfants qu’à des jeunes.
  • Les probabilités donnent l’occasion de faire intelligemment, en créant de la motivation, des statistiques auxquelles elles sont intimement liées. Et les statistiques occupent une place de choix dans le Tronc Commun.

L’atelier donnera l’occasion de vivre des activités adaptées à tous les âges de la scolarité obligatoire. En commençant par celles qui sont destinées aux enfants de 5 à 8 ans, qu’il s’agit de familiariser aux termes « possible, impossible, certain ». En poursuivant avec les notions de protocole expérimental, d’expérience aléatoire, de probabilités… En visitant encore beaucoup d’autres notions, comme, par exemple, le phénomène de récence négative ou positive (si un résultat a été obtenu souvent, il ne se produira pas la fois suivante ou au contraire s’il s’est produit, qu’il « a le vent en poupe », il va encore se produire), l’indépendance d’expériences aléatoires, la fluctuation d’échantillonnage,…

 

 

Méthode

Trois temps de natures différentes sont prévus :

  • recherches, résolutions de problèmes et argumentation,
  • moments de réflexion et d’analyse des démarches mentales,
  • transfert en classe et structuration des concepts avec des enfants et des jeunes.

On profitera au maximum de l’hétérogénéité des participant·e·s, tant du point de vue de leur passé mathématique que de leur niveau d’enseignement, pour rechercher une vue plus globale et distanciée par rapport au sujet.

 

Repères théoriques

  • Vincent Martin, Mathieu Thibault, Laurent Theis, Enseigner les premiers concepts de probabilités, Presses de l’Université du Québec, 2019
  • Batanero C., Chernoff E.J., Engel J., Lee H.S., Sánchez E. (2016) Research on Teaching and Learning Probability. In: Research on Teaching and Learning Probability. ICME-13 Topical Surveys. Springer, Cham.