Atelier de 6 jours • Atelier RPé • 17/08/2023 - 22/08/2023

Z3Les mains dans l’argile, sur le papier, au bord de l’eau, au pied d’un arbre…

Modeler, façonner, glaner, dessiner, broder, cheminer…

Intervenant·e·s


Anne Mortiaux , Plasticienne, glaneuse, scénographe, intervenante en milieu scolaire fondamental et chargée de cours à la haute école Galilée (Bruxelles)

Public

Enseignant·e·s de la maternelle à l’enseignement supérieur, animateur·rice·s de maison de quartiers, formateur·rice·s d’adultes… Tout qui a envie de mettre les mains à la pâte, dans la terre, l’eau, de glaner… Et de transposer ces expériences dans un contexte éducatif ou autre.

Matériel demandé

Tablier, bottes/bottines, de quoi couper, coller, collecter, dessiner, crayons, sécateur, quelques outils terre, cageot de bois de récupération, sachets papier,…

 

Descriptif

Appréhender une matière comme l’argile par le biais d’échauffement et de propositions d’exercices à l’intérieur et dehors… Les mains dans l’argile pour modeler, ouvrir le champ des sensations et de l’expression en volume (souvent plus aisée que le dessin).

Fabriquer ses propres carnets pour dessiner, écrire, imprimer, coller, relier l’ensemble des traces et ainsi pouvoir les transmettre, poursuivre les recherches… Découvrir le potentiel du papier avec les plis, les trous, les découpes… Y tracer des chemins.

Cartographier nos lieux du dehors, du dedans, de terre et d’eau, ces sols, ces chemins qui nous façonnent.

Partir de ce qui est là, de nos imaginaires, de ce qui nous entoure, des éléments en présence et de quelques règles de jeu. 

Dessiner pour mieux voir.

Glaner, collecter, assembler des éléments autour de nous (minéral, végétal, …), en faire une palette de couleurs, de formes, de volumes… Réaliser ainsi une « table de matières », une sorte de répertoire/boite à trésors/à outils… points de départ de construction, dessin, sculpture… Une presse à taille douce sera mise à disposition pour imprimer les végétaux et du matériel pour l’impression et la fabrication de cachets.

Varier moment individuel et collectif à l’intérieur, à l’extérieur.

Alterner moment pratique et prise de recul dans l’échange et l’observation collective.

 

Méthode

Réaliser des carnets /livret personnel/livre objet/ livre sculpture dans lequel :

  • expérimenter pliages, découpes, coutures…
  • garder les traces des expériences en modelage, des objets glanés, des végétaux observés…
  • tester les couleurs des terres, des végétaux, des enduits d’argile, des peintures fabriquées avec pigments minéraux…
  • réaliser des petites installations/sculptures à l’extérieur et à l’intérieur, des circuits d’eau, pratiquer un va et vient entre dehors et dedans, l’argile et le carnet, la découverte d’artistes, de livres particuliers, des temps de travail individuel, collectif, des échanges, prise de recul…

Prendre le point de vue du langage plastique : point, ligne, forme, relief, couleur, volumes, ombre, lumière, des notions comme le contraste plein/vide, positif/négatif, forme/contre forme.

Nous imaginerons les liens et les transpositions possibles avec les pratiques de chacun·e dans ses espaces d’école, de transmission, de travail, de maison, de quartier.

 

Repères théoriques

Publication « classe d’argile 1 et 2 » aux éditions « des tas confus », les herbailles de Marinette Cueco, les livres de Bruno MUnari, Katsumi Komagata, Lise Duclaux, Andy Goldworthy,…

Appui également sur des herbiers divers, des flores, des albums jeunesse en lien avec le monde végétal et minéral ; Quentin Blake, Claude Ponti, Emilie Vast,…