Atelier de 3 jours • Atelier RPE • 20/08/2023 - 22/08/2023

B15Développer une pensée critique et complexe dans le Tronc Commun

Histoires d’eaux…

Jacques CORNET, didacticien des sciences sociales (CGé)

Benjamin WAYENS, didacticien de la géographie et des sciences naturelles

Marie LAKAYE, didacticienne de l’histoire

Atelier conçu avec la participation de Christian ORANGE, didactique comparée, et de Muriel Neven, didacticienne de l’histoire

 

Public

Ce stage est destiné prioritairement à des instituteur·rice·s titulaires d’une classe (ou en charge des cours d’éveil). 

Matériel demandé

Aucun.

Descriptif

Entre les visées, générales et généreuses, et les attendus, astreints et restreints, des référentiels du Tronc Commun, comment construire du sens et de la cohérence en sciences et sciences humaines et en travaillant le français et les maths. Une formation et une recherche collaborative.

Des paris et des défis.

1er défi : travailler avec plaisir, méthode, exigence disciplinaire et synthèse citoyenne des enjeux de société comme la question de l’eau, avec le pari que c’est possible dès l’école primaire voire maternelle. Avec comme exemple l’eau, qui manque ou qui déborde, comme objet naturel, social et économique.

2e défi : articuler des attendus des référentiels principalement de sciences et de FHGES(1) (mais aussi de français et de mathématiques) et trois des visées transversales de ces mêmes référentiels : se connaitre et s’ouvrir aux autres, apprendre à apprendre et développer une pensée critique et complexe, avec le pari que ces visées revisitées peuvent donner sens et cohérence à certains attendus.

3e défi : utiliser une démarche méthodologique d’interdisciplinarité, inspirée d’une méthode d’éducation populaire de résolution des problèmes, l’Entrainement Mental, et travailler les opérations de base que cette méthode permet d’intégrer des apports disciplinaires tout en préservant l’autonomie, la langue et le mode de pensée de chaque discipline.

4e défi : mener des débats scientifiques, philosophiques et politiques à propos des enjeux, en évitant l’écueil de la recherche de consensus et en distinguant les différents types d’argumentation, avec le pari que c’est possible dès l’école primaire.

5e défi : vivre, pratiquer et évaluer les dispositifs d’apprentissage proposés par les responsables durant le stage tout en en programmant l’expérimentation en classe durant le premier trimestre 2023-24, avec le pari de se revoir par la suite pour publier ensemble un rapport de recherche collaborative(2).

Ces défis et paris poursuivent une triple finalité :

  • pratiquer une véritable recherche didactique pour en publier les résultats ;
  • fournir des données, outils et dispositifs transférables pour la pratique en classe ;
  • favoriser le développement professionnel de tous·tes, responsables du stage et stagiaires.

 

(1) Formation historique, géographique, économique et sociale.

(2) La description et le récit des démarches menées et une évaluation des résultats obtenus.

 

 

Méthode

Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait. Des mises en situation et des dispositifs d’apprentissage, comprenant outils méthodologiques, données factuelles et ressources documentaires, seront proposés, vécus et analysés par et avec les stagiaires. Ce vécu et cette analyse des dispositifs seront ensuite travaillés pour en assurer le transfert à différentes situations de classe (âge et caractéristiques sociales* des enfants). Le stage débouchera sur la production de deux dispositifs transférables aux différentes situations. Ces dispositifs seront testés par les stagiaires dans leur classe dès la rentrée suivante et une journée de travail sera organisée en fin de 1er trimestre pour en analyser les résultats et en préparer le rapport de recherches.

*milieu rural ou urbain, classe ISE, origine sociale, …

Je m’inscris