Atelier de 4 jours • Atelier RPé • 17/08/2024 - 20/08/2024

B6Développer l’autonomie cognitive

Intégrer les fonctions exécutives dans les apprentissages

Intervenant·e·s

Marylène Bolle , enseignante maternelle et formatrice
Joseph Stordeur , orthopédagogue et formateur

Public

Les enseignant·es du fondamental (2.5 à 12 ans)

Descriptif

Développer l’autonomie cognitive par l’apprentissage de la mobilisation, de la planification, de la flexibilité, de l’inhibition…

Nous croyons au « Tous capables » si les moyens «mentaux» en sont construits par chacun·e parce que les conditions d’environnement essentielles sont mises au service de l’apprentissage par et pour toustes. 

Nous proposons de réfléchir à ces conditions d’environnement permettant aux plus démuni·es scolairement parlant de se voir progresser sérieusement sans comparaison excessive possible avec les autres, les comparaisons servant de renforcement des convictions d’incapacité de ceulles que l’environnement familial n’a pas préparé·es au fonctionnement scolaire habituel.

Toutes les pratiques ne se valent pas, et s’il n’y a pas de « bonnes pratiques » reproductibles, il y a des pratiques plus pertinentes qui sont toujours nouvelles dans leur animation parce qu’elles laissent la place aux cheminements différents de chacun·e tout en poursuivant la même compétence minimum pour toustes.  

Ce que l’on appelle les « fonctions exécutives » ne sont pas un donné génétique, mais le résultat d’un apprentissage sous l’influence des sollicitations de l’environnement. La méthodologie pratiquée en classe peut aider ou freiner le développement de ces fonctions. La lutte contre l’échec scolaire passe donc aussi par l’organisation de leur développement dans les pratiques de classe. 

Dans ce contexte, nous développerons un certain nombre de repères théoriques pour construire des pratiques favorisant l’apprentissage de chaque enfant.

  • l’apprentissage au niveau neuronal du point de vue affectif, cognitif et moteur.
  • l’analyse des discours actuels à propos des fonctions exécutives, les erreurs de conception à éviter et les hypothèses porteuses d’espoir.
  • l’explicitation de chaque fonction exécutive retenue : mobilisation – planification – mémoire de travail – flexibilité mentale – inhibition – régulation émotionnelle. 

Les aspects théoriques découleront ou seront illustrés par des pratiques de classe du niveau fondamental (maternel et primaire) vécues par les participant·es. Nous en dégagerons les possibilités de développement des fonctions exécutives, ainsi que les conditions favorables aux apprentissages, à la motivation, au respect de la différenciation des cheminements et d’accompagnement (rétroactions), …

 

Méthode

  • Analyser des pratiques de classe du point de vue du développement des fonctions exécutives.
  • Construire les liens entre les théories des fonctions cognitives et les pratiques de classe. 

Repères théoriques

  • Steve MASSON. Activer ses neurones pour mieux apprendre et enseigner. Odile Jacob. 2020
  • Mathias MILLET & Jean-Claude CROIZET. « L’école des incapables ? La maternelle, un apprentissage de la domination ». La Dispute. 2016.
  • Stanislas DEHAENE. Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines. Odile Jacob. 2018.
Je m’inscris