Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

L’artiste de ce numéro 266

Dans ce TRACeS, vous trouverez différentes œuvres de l’artiste Jacques Di Piazza. C’est comme une vue de son exposition Faux-semblant à Bonnemaison, à Ans. Évidemment, rien ne vaut une visite réelle. Mais pour celle-là, c’est trop tard.

Le premier contact avec son travail se fait avec la pièce en inox poly-miroir Panneau vente (80x47x50 cm, 2024) fixée sur la façade et ici en première de couverture. En guise de lecture, nos yeux ne savent plus où donner de la tête. Miroir qui réfléchit. Et nous réfléchissons-nous ? Pour du vrai ? Pour du semblant. Détournements autour du pot. Des objets qui trainent. Il s’en empare, les transforme, les moule dans des matières qui les détournent de leur utilisation première, de leur position usuelle. Changement de statut.

Jacques Di Piazza habite les espaces à l’extérieur, à l’avant et à l’arrière avec la sculpture Auvent (inox poly-mirroir, 130x90x40 cm, 2024). À l’intérieur, cela foisonne sur les murs et dans les meubles. Deux pièces du lieu accueillent ses installations (Sans- titre, installation in situ, technique et médiums mixtes, 2024).

Dans les étagères, des Pots en céramique émaillée, aux dimensions variables. Ici, à nos pieds, une œuvre sans titre, mais un objet du quotidien qu’on reconnait (Sans-titre, moulage en plâtre d’un tapis de seuil d’entrée, 2022) suivi au fil de nos pages par une autre sculpture dans le même champ sémantique Seuil (empreinte en céramique 40X20 Cm, 2024).

Merci beaucoup pour cette collaboration.