Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

Pourquoi tenir conseil ?

Il est utile de rappeler l’évidence : tenir conseil est nocif si l’ensemble de la structure ne s’y prête pas. En effet : se réunir pour remettre au milieu de ce qu’il est convenu d’appeler « le groupe » la lourde tâche de décider ensemble, il est indispensable que cela corresponde à une sorte de nécessité.
Et les situations dans lesquelles cette nécessité existe sont rares. Bien souvent, en effet, tout est prévu pour que les diverses fonctions de ce que nous appelons CONSEIL soient remplies séparément et par des individus. Règlements et statuts sont sensés tout prévoir.
Ce serait donc en quelque sorte une situation exceptionnelle, une sorte de recours qui répondrait à l’imprévu, ou à la difficulté … En somme, il est possible “de surcroît” de tenir CONSEIL quand on est déjà en mesure de repérer les divers rôles que cette institution devra jouer.

Le modèle du flocon.

Fernand OURY et d’autres ont donné du CONSEIL le modèle que je qualifie d’organiciste : cœur, cerveau, rein de la classe coopérative. Ce modèle risque d’induire la régression en ce sens qu’il ramène vers le corps ce que nous tentons de symboliser, et il peut également réduire les chances de communication en faisant appel aux images que chaque auditeur éprouve de ses propres organes, images jamais neutres et souvent parasitantes. J’ai opté pour une géométrie. Comme tout schéma, celui du FLOCON est simplificateur, mais il présente l’avantage de donner à la fois la distance d’une certaine objectivité et l’attrait ludique d’une figure avec laquelle chacun peut s’exercer à “faire joujou”, histoire d’y caser ses propres découvertes.
Flocon
Flocon

1. La clé de voûte : GARANTIR.

Je reviens ici sur le caractère final du CONSEIL. C’est en effet la clé de voûte de la classe coopérative ou du groupe que l’on prétend faire fonctionner selon les ambitions de la Pédagogie Institutionnelle. Il ne faut pas oublier le « si ». Revenir sur l’institution instituante serait sans doute très redondant. C’est pourtant ainsi que le CONSEIL se définirait le mieux : un lieu et un temps où le changement devient possible sans trop de risque de subversion, et sans qu’il soit le reflet du désir fascinatoire d’un seul ou d’une oligarchie … le rêve démocratique ?
Question : quand on est prof (ou instit), pourquoi vouloir donner ou redonner aux élèves la possibilité de décider ? Sans réponse après avoir réduit en cendres celles de l’idéologie, je reste avec vous sur une hypothèse très prudente : parce que ça marche là où les autres modes de fonctionnement échouent.

2. Échapper à la position ombilicale : DISTINGUER

Maître dans une classe, c’est se trouver en position de tout voir, tout entendre et d’avoir réponse à tout. Dès que le CONSEL est en mesure de fonctionner, celui qui occupait cette position se trouve autorisé à renvoyer vers d’autres, à distinguer. DISTINCTION est un des mots dés du vocabulaire institutionnaliste. Si je qualifie d’ombilicale la position d’indistinction dans laquelle se trouve souvent l’enseignant, c’est parce que mon expérience m’a souvent amené à rapprocher les demandes auxquelles j’étais implicitement confronté de la totale dépendance du foetus. Plus exactement, il y a quelque chose de la perfusion de civilité dans la manière dont nous nous trouvons contraints de rappeler à l’ordre, de rétablir l’ordre, de « tenir » une classe. Et l’image d’un embryon de société reste prégnante quand on évoque la classe institutionnelle : ici, voir les critiques de toute métaphore organiciste. Donc, DISTINGUER …

3. Mettre en ordre, en image, en mémoire et en scène : REPRÉSENTER.

Il ne s’agit pas de faire du cinéma, mais d’assurer pour chacun ces fonctions à la fois scopiques et symboliques. L’importance des rites, des maîtres mots, de la rigueur et de la précision des comptes-rendus, tous ces éléments font partie de ce qu’on apprend au début d’un cursus de formation en pédagogie institutionnelle. Les effets magiques et politiques des formes de théâtre seraient aussi intéressants à explorer pour mieux comprendre la nécessité dans laquelle se trouve un groupe face à la difficulté de se constituer en société. Représenter est certainement lié à la fois à la constitution comme LOI commune et à l’exorcisme. Je pense à cet égard au livre de HOLDING : « Sa majesté des mouches » …

4. Assurer matériellement, compter, payer, garder le trésor : ÉQUILIBRER.

Aucun projet, aucune action ne tient dans la durée si l’on n’y tient pas compte de ses aspects financiers. Le souverain mépris dans lequel l’argent était tenu par beaucoup d’enseignants semble aujourd’hui assez lointain ; mais il reste rare de trouver des organisateurs réalistes et compétents pour réussir les montages financiers d’un projet ambitieux, ou tout simplement pour apprendre à tenir des comptes. De là à penser que ceci peut avoir un rapport avec la prise en compte, avec le « tenir compte de » ou encore avec les comptes à régler … L’équilibre peut paraître surprenant à première vue, quoique ce soit le premier qualificatif d’un budget. Je tiens au terme. Il implique aussi les pondérations, compensations, nécessaires mesures qu’implique le débouché dans la matérialité, des productions du désir.

5. Être capable de décider, d’agir en conformité : POUVOIR.

Ce n’est rien moins que sortir de l’impuissance, ou encore devenir fécond, productif.
Pour l’individu, c’est peut-être accéder à la génitalité, pour le groupe, à la socialité. Il y a ici l’idée de rassembler les forces dispersées pour les orienter dans une direction afin d’aboutir à une réalisation commune dans laquelle tous vont se reconnaître. Le terme “POUVOIR” est aussi bien verbe que nom.

6. Retraiter les restes : RECYCLER.

Quoi qu’il arrive, l’imprévu se manifeste, l’inattendu surgit, l’insolite pointe. Souvent, le silence et le malaise en sont les seuls pendants. Les conflits laissent des traces, les chantiers produisent des déchets. Le terme « éliminer » était employé initialement en rapport avec la métaphore du rein qui élimine les toxines du corps. Je préfère le retraitement, le recyclage … D’autant que ce n’est pas aux seuls “toxiques” que cette fonction fait allusion mais à tout ce qui peut surprendre.

Documents joints