Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

Suis-je dans une bonne école ?

Depuis mon entrée au « collège », j’entends (certains de) mes professeurs répéter que j’ai la chance d’être dans une bonne école. Mais quels sont les critères permettant de le dire ? Mon collège dispense, parait-il, une bonne formation. Après ma scolarité dans cet établissement, je pourrai m’orienter où je voudrais. Très bien ! Mais il faut parvenir à y suivre l’entièreté de la scolarité.

À partir de la 1re année, certains professeurs assènent : « Vous voyez votre voisin ? Il ne sera plus là en sixième année. »

En effet, au « collège », il y a environ onze classes de première, pour six classes de sixième, comportant à peu près le même nombre d’élèves par classe.

Au début de ma première année, mon professeur de mathématiques nous a dit que notre moyenne de points allait baisser de 10 % par an.

Encourageant… De plus, cette année, notre titulaire nous a expliqué que si le même nombre d’élèves que l’année passée échouaient, quarante pour cent des élèves de la classe rateraient leur année…

Pressions

Un grand nombre d’étudiants quittent l’établissement, lors de leur scolarité, pour se diriger vers une école « plus facile », ou sont réorientés vers du technique ou du professionnel.

Bien que certains professeurs ne soient pas très corrects envers nous, j’ai eu l’occasion d’en rencontrer de très chouettes, qui nous donnent vraiment envie de progresser, et pour cela, de travailler.

Alors, suis-je dans une bonne école ? Il y a en effet certains points positifs au « collège ». Par exemple, de la remédiation est organisée, avant ou après les cours, ou encore durant les temps de midi. L’établissement possède aussi, parmi ses infrastructures, un bassin de natation. Les exigences et le niveau en natation sont assez élevés, l’élève qui n’a pas reçu de bonnes bases aura donc du mal à suivre le rythme. L’école est également dotée d’un centre de documentation assez complet qui sert aussi de bibliothèque. De plus, un voyage est organisé chaque année, en Belgique, en France, en Angleterre…

Un autre point positif est que les professeurs sont rarement absents. Si un enseignant tombe malade pour une longue période, un remplacement est vite organisé.

Impressions

Y a-t-il moins d’élèves difficiles parce que c’est une bonne école ? Je ne pense pas, il n’y a pas moins de bagarres que dans d’autres écoles (d’après mes discutions avec des amis qui sont dans d’autres écoles). J’ai déjà vu un élève être arrosé de déodorant dans les couloirs car « il sentait mauvais ». Si l’on ne fait pas attention, on peut voir la moitié de son paquet de chips se vider par des mains peu respectueuses d’élèves que l’on ne connait même pas.

Une bonne école est une école où les élèves obtiennent de bons points ? Apparemment pas, étant donné qu’avec environ 70 % de moyenne, je me suis fait féliciter par mon titulaire qui m’a dit que je pouvais « glander » durant les vacances…

J’ai la chance de travailler rapidement, car les professeurs donnent beaucoup de travail à domicile : j’en ai facilement pour deux heures de travail, chaque jour, après les cours.

En première et deuxième années, je n’étais pas très épanouie dans mon école. En effet, je n’avais pas envie de m’adapter aux autres, car certaines de leurs attitudes ne me plaisaient pas. Mais maintenant, je pense que leurs mentalités ont évolué, tout comme la mienne…