Enseignement spécialisé

Au départ de ce travail, un constat des travailleurs en milieu ouvert, liés à la proximité avec une école d’enseignement spécialisé secondaire, pour les élèves type 1 forme 3. Un enseignement qui vise à donner une formation générale, sociale et professionnelle pour rendre possible l’insertion socioprofessionnelle, mais qui, dans la réalité, ressemble souvent à une classe fourretout où sont rassemblés des élèves en décrochage scolaire et des primoarrivants qui n’ont pas nécessairement de déficience intellectuelle, mais dont l’enseignement ordinaire n’a pas voulu…

Leurs locaux se trouvent à septante pas de l’école. Dans la rue avoisinante, en septembre, et plus tard encore, il n’y avait pas que les élèves inscrits qui étaient là, les anciens revenaient zoner dans le quartier. Pas facile d’entrer dans la vie active, de comprendre les démarches administratives nécessaires, d’être traité dans les différents services comme tous les autres alors qu’on a des difficultés qui ne sautent pas aux yeux, mais qui existent. (Sandrine Dochain)

Article de TRACeS

Afficher tout