Classes sociales

TRACeS de ChanGements - 205 - Mars & Avril 2012

4,00 7,00 Acheter

Aux dernières nouvelles, elles auraient disparu ! Avis de recherche, peine perdue. Bon débarras ! Après tout, on ne va pas s’en plaindre ! C’est pas rigolo les classes sociales. Ça sent la lutte sociale, la misère, la tuberculose, le stupre et l’inculture. La sueur et le mauvais vin. Ça fait même un peu « révolution » comme on disait avant. Y a plus de révolution non plus. On a des « printemps » maintenant.
Ce qui compte vraiment, c’est le destin individuel. Chacun, chacune est unique. C’est quoi cette manie de faire des catégories et de mettre tout le monde dans le même sac pour insister sur les différences, les inégalités, les dominations ? Misérabilisme nostalgique de vieux communistes aigris. N’y a pas que l’argent dans la vie et on est en démocratie, merde ! La souffrance de Pierre-Edouard vaut bien celle de Cindy. On est tous dominés à un moment ou un autre, non ? C’est dur pour tout le monde, point à la ligne.