Fermeture annuelle du 13 au 28 juillet : les commandes seront assurées jusqu'au 12 juillet et dès notre retour. Bonnes vacances !

Lire l’histoire de ce territoire qui nous occupe

Recension du livre de Michel Staszewski, Palestiniens et Israéliens  Dire l’histoire, déconstruire mythes et préjugés — Entrevoir demain, 2023.

Les évènements qui se déroulent à Gaza depuis octobre 2023 plongent leurs racines dans une histoire si longue, aux ramifications si nombreuses hors du territoire de Palestine, qu’il est difficile de se sentir suffisamment armé.e pour analyser l’actualité, et encore moins pour la travailler avec des élèves. Des élèves souvent en demande — déjà avant ce mois d’octobre et dès l’école primaire — de mieux comprendre ce conflit dont parlent leurs parents, les médias, les réseaux, et dont leur parviennent des images et des informations qui les choquent.

Le livre de Michel Staszewski est un outil précieux pour y voir plus clair. Il relate l’histoire qui a mené à l’impasse actuelle, pas à pas, et de manière très didactique, ce qui est nécessaire pour comprendre. On peut y plonger à la recherche d’une information précise grâce à une table des matières très détaillée et pourquoi pas, en lire des extraits avec des élèves. On y apprend beaucoup de choses, notamment sur le rôle des gouvernements occidentaux dans le conflit. Saviez-vous qu’au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, onze millions de personnes déplacées étaient présentes en Europe ? Que les États européens, tout comme les États-Unis, ont refusé d’accueillir en nombre les Juifs rescapés du génocide, et que cela a nourri l’immigration juive en Palestine ? Saviez-vous que jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale, les sionistes étaient minoritaires parmi les Juifs ?

En parallèle à ce récit fouillé, Michel Staszewski propose aussi une réflexion sur les aspects idéologiques du conflit, notamment en décortiquant l’idéologie sioniste, son histoire et sa mise en pratique. Il n’a pas peur de mettre les pieds dans le plat, en posant par exemple la question du lien entre sionisme et racisme. Dans le chapitre « Mythes et préjugés », l’ouvrage nous fait réfléchir, entre autres, à la notion de terrorisme : qui utilise le terrorisme comme arme, et qui utilise cette notion pour qualifier ses adversaires ? Quel type de groupes sont taxés de terroristes aujourd’hui, et qui l’était hier ? Avec quelles conséquences sur la possibilité — ou pas — de parvenir à une paix négociée ? Fidèle à sa posture qu’il défend aussi en tant qu’enseignant, l’auteur ne prétend pas être neutre, mais fait un effort permanent pour être transparent : il annonce d’emblée comment son histoire personnelle l’a amené à s’intéresser au sujet, tente de faire la part des choses entre faits et opinions, et fournit d’innombrables références.

Michel Staszewski n’avait aucune idée du génocide qui s’annonçait quand le livre est paru, en mai 2023. Sans surprise, depuis octobre, son ouvrage a donné lieu à de nombreuses rencontres, des échanges et des lectures partagées, y compris dans les écoles. Aujourd’hui, plus que jamais, comprendre ce qui se joue en Palestine et en parler est impératif. Parce que des réfugiés palestiniens arrivent dans nos lieux de vie et de travail, et parce que les silences sont complices. Pour garder une lueur d’espoir, aussi.