Rigueur

TRACeS de ChanGements - 202 - Septembre & Octobre 2011

Thématiques
La rigueur de l’école, du travail, de la pensée, on peut la rejeter parce qu’elle nous a écrasés ou parce qu’elle est encore utilisée pour exclure et dominer et on peut la rejeter parce qu’elle dérange notre bon plaisir. On peut aussi la revendiquer pour construire des dispositifs exigeants et jouissifs.
Pourquoi croire que la rigueur normalise et bride nécessairement la spontanéité, la créativité, le plaisir… que l’école est nécessairement trop rigoureuse et que sa rigueur serait source de dominations ? Peut-être faudrait-il distinguer la rigueur qu’on impose aux autres et celle qu’on s’impose à soi-même, celle qui s’exerce avec sévérité et celle qui s’exerce avec indulgence, celle d’un cadre qui asservit et celle d’un cadre qui émancipe, celle qui interdit et celle qui autorise…